fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Imitation de Jésus Christ - Vanité d’entasser richesses sur richesses ; Vanité de languir dans la soif des honneurs... | Commentaires composés | Corneille

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés | Corneille

Imitation de Jésus Christ - Vanité d’entasser richesses sur richesses ; Vanité de languir dans la soif des honneurs...
Imitation de Jésus Christ, Livre 1, Chap. 1, Thomas a Kempis, traduction du latin et mise en vers Pierre Corneille.

 Imitation de Jésus Christ, Livre 1, Chap. 1, Thomas a Kempis, traduction du latin et mise en vers Pierre Corneille.

 

Vanité d’entasser richesses sur richesses ;

Vanité de languir dans la soif des honneurs ;

Vanité de choisir pour souverains bonheurs

De la chair et des sens les damnables caresses ;

Vanité d’aspirer à voir durer nos jours

Sans nous mettre en souci d’en mieux régler le cours,

D’aimer la longue vie et négliger la bonne,

D’embrasser le présent sans soin de l’avenir,

Et de plus estimer un moment qu’ il nous donne

Que l’attente des biens qui ne sauraient finir.

Toi donc, qui que tu sois, si tu veux bien comprendre

Comme à tes sens trompeurs tu dois te confier,

Souviens-toi qu’on ne peut jamais rassasier

Ni l’oeil humain de voir, ni l’oreille d’entendre ;

Qu’il faut se dérober à tant de faux appas,

Mépriser ce qu’on voit pour ce qu’on ne voit pas,

Fuir les contentements transmis par ces organes ;

Que de s’en satisfaire on n’a jamais de lieu,

Et que l’attachement à leurs douceurs profanes

Souille ta conscience, et t’éloigne de Dieu.