fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Georges Fourest, Sardines à l’huile | Commentaires composés | Poésie

Commentaires composés | Poésie

Georges Fourest, Sardines à l’huile

Georges Fourest, « Sardines à l’huile »

 

1.      Dans leur cercueil de fer-blanc

2.      plein d’huile au puant relent

3.      marinent décapités

4.      ces petits corps argentés

5.      pareils aux guillotinés

6.      là-bas au champ des navets !

7.      Elles ont vu les mers, les

8.      côtes grises de Thulé,

9.      sous les brumes argentées

10. la Mer du Nord enchantée...

11. Maintenant dans le fer-blanc

12. et l’huile au puant relent

13. de toxiques restaurants

14. les servent à leurs clients !

15. Mais loin derrière la nue

16. leur pauvre âmette ingénue

17. dit sa muette chanson

18. au Paradis-des-poissons,

19. une mer fraîche et lunaire

20. pâle comme un poitrinaire,

21. la Mer de Sérénité

22. aux longs reflets argentés

23. où durant l’éternité,

24. sans plus craindre jamais les

25. cormorans et les filets,

26. après leur mort nageront

27. tous les bons petits poissons !...

 

28. Sans voix, sans mains, sans genoux

29. sardines, priez pour nous !...

 

 Extrait du corrigé :

Georges Fourest : écrivain et poète français (1864-1945). Dans ses poèmes, il s’inspire des œuvres de grands auteurs tout en les parodiant de manière burlesque, voire gaillarde.

 

« Sardines à l’huile » : Ce poème se trouve dans La Négresse blonde, paru en 1909.

• Poème composé d'heptasyllabes (vers de 7 syllabes, vers impairs).

• Disposition des rimes :

Rimes suivies, du type AABB.

Ex : « fer-blanc ; relent » ; « décapités / argentés »…

Rimes qui l’on retrouve.

Cf. {ɑ̃} ; {e} ; {ɛ}

 

• Qualité des rimes.

Rimes pauvres (1 son commun).

Ex : « restaurants ; clients » {ɑ̃}

 

Rimes suffisantes (2 sons communs).

Ex : « nue ; ingénue » {n y}

 

Rimes riches (3 sons communs et plus).

Ex : « argentées ; enchantée » {ɑ̃ t e}

 

> Poème dont les vers et les rimes ont été travaillés.

 

Comment le poète présente-t-il les sardines ? Quelle vision en donne-t-il ?

 

I- Un thème peu poétique

            A- Des sardines

« Sardines à l’huile » :

- Ce titre ne fait pas très « poétique ».

La poésie évoque souvent l’amour, les grands sentiments, la mort, le courage… Pas quelque chose d’aussi trivial que des sardines à l’huile.

NB : les poètes, en général, évitaient de parler de nourriture, de tout ce qui pouvait être bas. Excepté le « nectar » par exemple.

Les sardines sont vraiment triviales : plat peu élaboré. Ce qui est renforcé par « à l’huile ».

> Comique.