fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Peut-on dire que Voltaire est un pessimiste en se référant à Candide et à Zadig ? | Dissertations | Voltaire | Apologue

Dissertations | Voltaire | Apologue

Peut-on dire que Voltaire est un pessimiste en se référant à Candide et à Zadig ?

 Extrait du corrigé :

Candide et Zadig => contes philosophiques. Voltaire est-il un pessimiste ?

 

I- Un constat, une critique de la société peu optimiste :

Voltaire, comme de nombreux philosophes des Lumières, a engagé sa plume dans Candide, pour combattre les injustices de son temps.         

              A- Un combat contre la société de son temps

• Malgré le ton léger, dans Candide, Voltaire évoque des réalités peu plaisantes : la guerre ; le froid et la faim ; la maladie, dans la personne de Pangloss retrouvé en Hollande sous l’apparence d’un »gueux tout couvert de pustules, les yeux morts, le bout du nez rongé.. » ; les catastrophes naturelles, d’abord sous la forme du séisme de Lisbonne, fait historique survenu en novembre 1755 qui avait beaucoup impressionné les imaginations de l’époque ; enfin sous celle de la tempête et du naufrage qui l’accompagne souvent.

• Dans Candide, Voltaire dénonce de nombreux travers de la société de son temps : l’esclavage ; l’oisiveté et la non productivité de noblesse (il aborde également ce sujet dans sa Lettre sur le commerce) ; l’hypocrisie …

Ex. Candide au pays de l’Eldorado : critique sous-jacente de la société française et injuste. Or, c’est justement par l’utopie que Voltaire nous fait prendre conscience de cette injustice et il évite ainsi tout censure. Voltaire dénonce, dans ce petit conte, les abus de la société.