fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Voltaire, Le songe de Platon - L'un d'eux, qui était un fort mauvais plaisant… | Commentaires composés | Voltaire | Conte philosophique

Commentaires composés | Voltaire | Conte philosophique

Voltaire, Le songe de Platon - L'un d'eux, qui était un fort mauvais plaisant…

 Voltaire, Le songe de Platon - L'un d'eux, qui était un fort mauvais plaisant…

 

 

            L'un d'eux, qui était un fort mauvais plaisant, lui dit : « Vraiment vous avez fort bien opéré ; vous avez séparé votre monde en deux, et vous avez mis un grand espace d'eau entre les deux hémisphères, afin qu'il n'y eût point de communication de l'un à l'autre. On gèlera de froid sous vos deux pôles, on mourra de chaud sous votre ligne équinoxiale. Vous avez prudemment établi de grands déserts de sables, pour que les passants y mourussent de faim et de soif. Je suis assez content de vos moutons, de vos vaches, et de vos poules ; mais franchement je ne le suis pas trop de vos serpents et de vos araignées. Vos oignons et vos artichauts sont de très bonnes choses ; mais je ne vois pas quelle a été votre idée en couvrant la terre de tant de plantes venimeuses, à moins que vous n'ayez eu le dessein d'empoisonner ses habitants. Il me paraît d’ailleurs que vous avez formé une trentaine d'espèces de singes, beaucoup plus d'espèces de chiens, et seulement quatre ou cinq espèces d’hommes : il est vrai que vous avez donné à ce dernier animal ce que vous appelez la raison ; mais, en conscience, cette raison-là est trop ridicule, et approche trop de la folie. Il me paraît d'ailleurs que vous ne faites pas grand cas de cet animal à deux pieds, puisque vous lui avez donné tant d'ennemis et si peu de défense, tant de maladies et si peu de remèdes, tant de passions et si peu de sagesse. Vous ne voulez pas apparemment qu'il reste beaucoup de ces animaux-là sur terre : car, sans compter les dangers auxquels vous les exposez, vous avez si bien fait votre compte qu'un jour la petite vérole emportera tous les ans régulièrement la dixième partie de cette espèce, et que la sœur de cette petite vérole empoisonnera la source de la vie dans les neuf parties qui resteront ; et, comme si ce n'était pas encore assez, vous avez tellement disposé les choses que la moitié des survivants sera occupée à plaider, et l'autre à se tuer ; ils vous auront, sans doute, beaucoup d'obligation, et vous avez fait là un beau chef-d'œuvre. »

 

   Extrait du corrigé :   

Voltaire, de son vrai nom François Marie Arouet, est né le 21 novembre 1694 à Paris, où il est mort le 30 mai 1778. Écrivain et philosophe des Lumières, il est admis à l'Académie française en 1746.

Au XVIIIe siècle, Voltaire est essentiellement connu et célébré pour ses tragédies, comme Brutus (1730) et Zaïre (1732). Aujourd’hui, on retient surtout de lui ses écrits engagés (articles dans l’Encyclopédie ou son Dictionnaire philosophique), ses contes philosophiques et son engagement contre l’Intolérance (affaire Calas, du chevalier de la Barre…).

Le Songe de Platon (1756, composé vers 1737) :

            Conte philosophique à travers lequel Voltaire imagine que Démiourgos, le dieu créateur, a chargé ses aides de créer et d'organiser les planètes. L'un d'eux, Démogorgon, a reçu la terre en partage.

            Extrait étudié :

            Démogorgon vient de recevoir en partage « le morceau de boue qu'on appelle la terre » et pense qu’il va recevoir beaucoup d’éloges de la part de ses confrères, mais ne reçoit que des huées…

 

I- L’Histoire de la Terre

            A- Un conte

• Montrez l’aspect ludique, amusant du conte.

Dialogues entre des aides du dieu créateurs sur le fonctionnement de la Terre.

> Texte facile, court, amusant à lire.

Cf. la manière dont la Terre est désignée.

Ex : « votre monde » > c’est amusant pour le lecteur.

Histoire des origines différente (surtout de celle donnée dans la Bible).