fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Question de corpus : À quelles sortes de voyage ces textes nous convient-il ? | Devoirs divers | Poésie

Devoirs divers | Poésie

Question de corpus : À quelles sortes de voyage ces textes nous convient-il ?

 Extrait du corrigé :

Question de corpus : À quelles sortes de voyage ces textes nous convient-il ?

 

TEXTE A : « Paquebot » de Jules Supervielle, Débarcadères, 1922

TEXTE B : « Le Pain » de Ponge, Le Parti pris des choses, 1942

TEXTE C : « ... Ô ! J'ai lieu de louer ! » de Saint-John Perse, Éloges, 1911

 

 

            Au XIXe siècle, la poésie a évolué, et progressivement les poètes ont moins respecté les règles classiques. Le corpus est composé de trois poèmes du XXe siècle : deux poèmes, celui de Supervielle et celui de Saint-John Perse sont en vers libre, celui de Ponge est un poème en prose.

            À quelles sortes de voyage ces textes nous convient-il ?

 

Jules Supervielle :

Le titre même du recueil, Débarcadères, renvoie aux ports > le débarcadère étant le lieu aménagé pour l’embarquement et le débarquement des navires => longues traversées, voyages.

Le titre du poème, « Paquebot » > renvoie aux longs voyages en mer.