fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Un mérite de la poésie, dont bien des gens ne se doutent pas, c'est qu'elle dit plus que la prose et en moins de mots que la prose. | Dissertations | Fable

Dissertations | Fable

Un mérite de la poésie, dont bien des gens ne se doutent pas, c'est qu'elle dit plus que la prose et en moins de mots que la prose.
Selon vous, cette proposition peut-elle s'appliquer aux livres des Fables de La Fontaine que vous connaissez ?

Extrait du corrigé :

• Du grec poeïen (fabriquer, produire), poésie=> art du langage « fabriqué » i.e différent, rythmé => poésie vs prose.

• Le langage poétique s’oppose au langage quotidien : plus personnel, plus complet. Fait appel à un effort de compréhension, à l’imagination, à l’utilisation de nombreuses métaphores qu’il faut décoder, à de nombreux synonymes. Métaphores, mages qui nous renvoient à des sensations, des odeurs, des parfums, par un jeu de correspondances habiles. La poésie remet en cause la syntaxe traditionnelle, le poète joue sur la musicalité, varie les sonorités avec les assonances, les allitérations).

Poésie : langage condensé.

 

NB : les fables de La Fontaine => courts poèmes.

 

I- Des Fables de courts et sympathiques poèmes

                        A- Un genre destiné aux enfants

• La Fontaine adresse ses fables à un enfant, Louis de France, dit plus tard le Grand Dauphin, qui a alors 7 ans => textes courts, faciles à lire.

• « Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons » : à la grande joie des plus petits, les fables font parler des animaux. Mise en scène du monde animal : le lion, la belette, le singe, tous parlent, certains sont habillés et ils ressemblent aux hommes : univers de l’enfant.

• La Fontaine : importance accordée au récit. (VS Ésope, pour qui le récit n’a qu’une fonction secondaire, d’illustration). Chez La Fontaine, le récit (animé, vivant et pittoresque par la variété des temps employés) se développe considérablement par rapport à la morale, qui, loin de rester la seule finalité de la fable, en devient plutôt le prétexte.

 

• La Fontaine : ses fables sont de véritables petites scènes de genre, pittoresques et circonstanciées, le plus souvent teintées d’humour.