fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Baudelaire a écrit à propos du peintre Constantin Guys : La modernité, c'est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l'art, dont l'autre moitié est l'éternel et l'immuable. Vous êtes son éditeur et vous répondez aux critiques condamnant l’édition de 1857 pour outrage à la morale publique et à la morale religieuse, en écrivant une préface à la nouvelle édition de Fleurs du Mal. | Ecritures d'invention | Baudelaire | Poésie

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Retour
liste
Ecritures d'invention | Baudelaire | Poésie

Baudelaire a écrit à propos du peintre Constantin Guys : La modernité, c'est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l'art, dont l'autre moitié est l'éternel et l'immuable. Vous êtes son éditeur et vous répondez aux critiques condamnant l’édition de 1857 pour outrage à la morale publique et à la morale religieuse, en écrivant une préface à la nouvelle édition de Fleurs du Mal.
Vous justifiez alors la modernité des Tableaux Parisiens, ajoutés en 1861, en valorisant principalement leur caractère éternel.