fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : En vous appuyant sur le corpus et vos lectures, vous vous interrogerez sur l'image que le poète donne de lui et sur l'image qu'il donne de son rôle. | Dissertations | Poésie

Dissertations | Poésie

En vous appuyant sur le corpus et vos lectures, vous vous interrogerez sur l'image que le poète donne de lui et sur l'image qu'il donne de son rôle.

 Extrait du corrigé :

I- Le poète, un homme différent 

              A- Le poète est différent

• Le poète a souvent été considéré comme un être à part, différent. Certains vivent en marge de la société.

NB : Dans la langue ordinaire, dire de quelqu’un « Celui-là, c’est un poète » c’est le désigner comme un rêveur hors du monde, avec lequel on ne peut communiquer.

Deuxième moitié du XIXe siècle : poètes « maudits » => incompris.

• Sentiment de rejet ressenti par certains poètes. Cf. le poème de Baudelaire « L’albatros » : comme le « vaste oiseau des mers », le poète est moqué, on cherche à lui faire mal…

• Le poète ne semble pas apte à communiquer avec le monde. Différent de l’homme ordinaire, plus sensible, souvent supérieur au vulgaire, il est en décalage par rapport à ses contemporains.

« Moi, je vis la vie à côté,

Pleurant alors que c’est la fête.

Les gens disent : Comme il est bête. » Se plaint le poète Charles Cros dans Le collier de griffes.

• Pierre Reverdy lui fait écho dans Tard dans la vie : « Je ne suis nulle part ».

∆) Poète se montre parfois comme une victime, incompris.

 

              B- Un être sensible

• Tous les poètes sont des être sensibles : ressentent plus les émotions.

• Séparation, mort : thème fréquents de la poésie => tristesse, désespoir. Mélancolie du souvenir (Verlaine, Lamartine).

• Si la poésie est apte à exprimer les sentiments => personnalité du poète : être plus sensible que les autres. Il ressent les sentiments d’une manière plus intense et il parvient à les mettre en mots (Cf. la gradation dans « Spleen » LXXVIII de Baudelaire ou « Mignonne allons voir si la rose » de Ronsard : dépasse le thème conventionnel (la jeune fille belle à l'image de la rose) : donne de l'amour l'image d'un jeu intelligent mettant en œuvre des images gracieuses, évocatrices et des raisons pour séduire.)