fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Dans un livre consacré au Rouge et le noir, Michel Crouzet dit : Le récit stendhalien conteste son héros en le mettant en question... Le narrateur sévère et dénigrant semble retrancher son personnage de la dimension héroïque ; il indique impitoyablement ses mauvais côtés. | Dissertations | Stendhal | roman

Dissertations | Stendhal | roman

Dans un livre consacré au Rouge et le noir, Michel Crouzet dit : Le récit stendhalien conteste son héros en le mettant en question... Le narrateur sévère et dénigrant semble retrancher son personnage de la dimension héroïque ; il indique impitoyablement ses mauvais côtés.

 Extrait du corrigé :

Dans un livre consacré au Rouge et le noir, Michel Crouzet dit : « Le récit stendhalien conteste son héros en le mettant en question... Le narrateur sévère et dénigrant semble retrancher son personnage de la dimension héroïque ; il indique impitoyablement ses mauvais côtés. »

 

Stendhal, de son vrai nom Henri Beyle, est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et est mort le 23 mars 1842 à Paris. Il a participé aux guerres de la Révolution et de l'Empire comme officier de dragons et comme intendant militaire.

Romancier réputé pour la finesse d'analyse des sentiments de ses personnages, Stendhal est l’auteur de Lucien Leuwen, La Chartreuse de Parme, du Rouge et le Noir

 

Le Rouge et le Noir, sous-titré Chronique de 1830 : roman composé de deux parties : la première retrace le parcours provincial de Julien Sorel, son entrée chez les Rênal, et la montée de ses ambitions au séminaire, et la seconde la vie du héros à Paris comme secrétaire de M. de La Mole et son déchirement entre ambitions et sentiments.

Roman centré sur Julien Sorel. Grande attention portée à la psychologie des personnages (Julien Sorel, Mme de Rênal, Mathilde...).

 

Julien Sorel est-il un héros ou un anti-héros ?

Le narrateur est-il si sévère à l’encontre de son personnage ?

 

 

I- Julien Sorel, un héros déchu par le narrateur

 « Le récit stendhalien conteste son héros en le mettant en question... Le narrateur sévère et dénigrant semble retrancher son personnage de la dimension héroïque ; il indique impitoyablement ses mauvais côtés. »

            A- Un héros vu par le narrateur

• Montrez que dans le roman, le narrateur décortique les pensées de son héros.

Nombreuses remarques du narrateur => ironie de Stendhal.

Cf. « Cette horreur pour manger avec les domestiques n'était pas naturelle à Julien » => « Il puisait cette répugnance dans Les Confessions de Rousseau ».

Cf. « C'était le seul livre à l'aide duquel son imagination se figurât le monde » > Stendhal ne cache pas une gentille ironie  concernant l’éducation livresque de son personnage.