fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Comment les documents du corpus permettent-ils de définir l’esthétique romantique ? | Devoirs divers

Devoirs divers

Comment les documents du corpus permettent-ils de définir l’esthétique romantique ?
Corpus : Musset, « La nuit de mai » ; Hugo, Les Contemplations, Réponse à un acte d'accusation ; David Friedrich, « Le Voyageur contemplant une mer de nuages »

 extrait du corrigé :

Comment les documents du corpus permettent-ils de définir l’esthétique romantique ?

 

Corpus :

Musset, « La nuit de mai »

Hugo, Les Contemplations, Réponse à un acte d'accusation

David Friedrich, « Le Voyageur contemplant une mer de nuages »

 

Le corpus est composé de trois œuvres, deux poèmes de deux poètes français, et d’un tableau, une peinture à l’huile d’un peintre allemand.

Le tableau a été peint en 1818.

Le poème de Musset a été composé en 1835.

Le poème d’Hugo a été composé en 1856.

Ce sont trois œuvres du XIXe siècle.

 

Musset, « La nuit de mai » :

• Poème de Musset sur la poésie, l’inspiration mais aussi le mal-être du poète.

Dialogue entre le Poète et sa muse.

Le poète montre que la muse, c’est la nature.

Cf. « La fleur de l'églantier ; ses bourgeons éclore ; Le printemps ; les vents ; Et la bergeronnette ; premiers buissons… » => nature, inspiration du poète.

• Refrain qui revient dans le poème : « Poète, prends ton luth et me donne un baiser » => rapport entre la poésie et la musique.

• Mal-être, tristesse du poète.

Cf. tout le vocabulaire qui contient une connotation pessimiste : « il fait noir ; forme voilée »…

Cf. Champ lexical de la solitude : « Je suis seul » > constat. « Ô solitude ! » > lyrisme.

• Angoisse du poète : « épouvanté… » => Réactions physiques à l’angoisse : « Pourquoi mon coeur bat-il si vite ? » ; « Qu'ai-je donc en moi qui s'agite » ; « tout mon corps frissonne ».

Peur, angoisse, mal-être.

 

 

Δ) Ce poème de Musset, qui appartient à la deuxième génération des romantiques, rappelle l’importance de la nature mais aussi