fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Rédigez une lettre d'amour à la façon de Victor Hugo J'ai cueilli cette fleur..., en construisant des paragraphes permettant la progression de la lettre, en utilisant de nombreuses figures de style, le registre de langue courant ou soutenu. | Ecritures d'invention

Ecritures d'invention

Rédigez une lettre d'amour à la façon de Victor Hugo J'ai cueilli cette fleur..., en construisant des paragraphes permettant la progression de la lettre, en utilisant de nombreuses figures de style, le registre de langue courant ou soutenu.
Utilisez le champ lexical de l’amour et du regard et respectez la forme de la lettre.

 Rédigez une lettre d'amour à la façon de Victor Hugo "J'ai cueilli cette fleur...", en construisant des paragraphes permettant la progression de la lettre, en utilisant de nombreuses figures de style, le registre de langue courant ou soutenu. Utilisez le champ lexical de l’amour et du regard, et respectez la forme de la lettre.

 

 Extrait du corrigé :

NB : à vous de personnaliser la lettre, de changer les noms, de mettre votre petite touche personnelle.

 

…..> Votre prénom et nom (ou fictif)

Adresse > la vôtre ou fictive

 

                                                                       Samedi 7 février 2015

 

                                   Mon cher Jean,

 

            En me promenant dans la forêt tout à l’heure, en humant l’air froid mais sec de ce matin d’hiver, j’ai pensé à toi. Nous sommes venus ici si souvent ensemble. Chaque arbre me parlait de toi. Je suis passée devant le chêne témoin de notre premier baiser. Les chiens gambadaient (ta petite labrador a encore couru derrière un lapin, mais elle est revenue d’elle-même), ils n’ont pas la notions du temps, ils ne se rendent pas compte que tu es absent pour longtemps. Ils ont bien de la chance. Ce matin donc, dans la forêt, tout était calme et beau. Il ne manquait que toi. J’ai ramassé quelques branches mortes et je suis allée dans la petite cabane, où j’ai pu allumer un feu.