fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Perec, W ou le souvenir d’enfance - Les lois du Sport sont des lois dures et la vie W les aggrave encore... | Commentaires composés | Perec | Autobiographie

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés | Perec | Autobiographie

Perec, W ou le souvenir d’enfance - Les lois du Sport sont des lois dures et la vie W les aggrave encore...

 Les lois du sport sont des lois dures et la vie w les aggrave encore. Aux privilèges accordés, dans tous les domaines, aux vainqueurs s'opposent, presque avec excès, les vexations, les humiliations,les brimades imposées aux vaincus; elles vont parfois jusqu'aux sévices, telle cette coutume, en principe interdite mais sur laquelle l'administration ferme les yeux, car le public des stades y est très attaché, qui consiste à faire accomplir au dernier d'une série un tour de piste au pas de course avec ses chaussures mises à l'envers, exercice qui semble bénin au premier abord, mais qui est en fait extrêmement douloureux et dont les conséquences (meurtrissures des orteils,ampoules, exulcération du coup-de-pied, du talon, de la plante) interdisent pratiquement à sa victime d'espérer obtenir un classement honorable dans les compétitions des jours suivants.
        
        plus les vainqueurs sont fêtés, plus les vaincus sont punis, comme si le bonheur des uns était l'exact envers du malheur des autres. Dans les courses de routine - championnats de classement, championnat locaux - les fêtes sont maigres et les châtiments presque inoffensifs  quelques lazzi, quelques huées, quelques brimades sans importance à la limite des gages imposés aux perdants dans les jeux de société. Mais plus les compétitions deviennent importantes, plus l'enjeu prend de poids, pour les uns comme pour les autres: le triomphe réservé au vainqueur d'une olympiade, et plus particulièrement à celui qui aura gagné la course des courses, c'est-à-dire le 100m, aura peut-être comme conséquence la mort de celui qui sera arrivé dernier. C'est la conséquence à la fois imprévisible et inéluctable. Si les Dieux sont pour lui, si nul dans le stade ne tend vers lui son poing au pouce baissé, il aura sans doute la vie sauve et subira seulement les châtiments réservés aux autres vaincus; comme eux, il devra se mettre nu et courir entre deux haies de juges armés de verges et de cravaches; comme eux, il sera exposé au pilori, puis promené dans les villages un lourd carcan de bois clouté au cou. Mais si un seul spectateur se lève et le désigne, appelant sur lui la punition réservée aux lâches, alors il sera mis à mort; la foule tout entière le lapidera et son cadavre dépecé sera exposé pendant trois jours dans les villages, accroché aux crocs de boucher qui pendent aux portiques principaux, sous les cinq anneaux entrelacés, sous la fière devise de W - FORTIUS, ALTIUS, CITIUS - avant d'être jeté aux chiens.