fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Le vrai public est-il celui qui va au théâtre pour se divertir ? | Dissertations | Théâtre

Dissertations | Théâtre

Le vrai public est-il celui qui va au théâtre pour se divertir ?

 Extrait du corrigé :

Le théâtre est né Grèce => célébrer Dionysos, dieu du vin et de la fertilité.

Pourquoi aller au théâtre ? Le théâtre ne peut-il qu’amuser ?

 

I- La recherche du divertissement

            Le théâtre est un moment particulier où le spectateur s’évade de son quotidien => il a choisi de se rendre au théâtre (il aurait pu lire la pièce seulement) :

            A- Les conditions de la représentation

• Salle de théâtre => endroit fermé, moment à part, le temps de la représentation. Salle dans le noire : personnes regroupées le temps du spectacle. Moments ritualisés : les coups de bâton, les entractes…

• Le théâtre est un moment particulier où le spectateur s’évade de son. Théâtre, «pays de l’irréel » : monde de carton : décor ; éclairages, musiques, costumes... tout est « artificiel » et entre dans des règles (alexandrins…), réalités scéniques…

• Art de la représentation => spectacle qui a une particularité : doublé énonciation.

• Les acteurs ont une grande importance => leur jeu peut insister sur le comique, le tragique... Cf. on sait par exemple, que Molière était un acteur très drôle qui avait la capacité à rouler de très gros yeux.

• Importance du metteur en scène lors des interprétations => peut insister sur le pathétique du personnage plus que sur le ridicule : pitié au lieu du rire[1].

 

B- Un moment de détente > cf. les comédies

• L’histoire met en scène des personnages du quotidien (bourgeois… VS les demi-dieux, empereurs des tragédies) qui ont des soucis du quotidien (mariage, dote, argent…) : ressemblent + aux spectateurs.

• La pièce se finit bien : mariage final, les personnages désagréables sont punis, les gentils se marient.

Ex : L’École des femmes, à la fin, arrivée miraculeuse du père d’Agnès + mariage et Arnolphe écarté.

• L’auteur de la comédie déploie tout son talent afin de faire rire le spectateur. Déclinaison des différentes formes de comiques. Comique de mots, de gestes, de situation, de caractère…

• Les personnages méchants ou grotesques sont les perdants. Ex : Arnolphe de l’École des femmes. Il est si ridicule et mauvais que c’est un plaisir d’imaginer qu’Agnès l’a ou va le tromper.

=> le spectateur sort content du spectacle.