fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Enthousiasmé par une de ses premières lectures, Albert Camus écrit : « Nanti d'une étrange et neuve liberté, j'avançais, hésitant, sur une terre inconnue. Je venais d'apprendre que les livres ne versaient pas seulement l'oubli et la distraction ». | Dissertations

Dissertations

Enthousiasmé par une de ses premières lectures, Albert Camus écrit : « Nanti d'une étrange et neuve liberté, j'avançais, hésitant, sur une terre inconnue. Je venais d'apprendre que les livres ne versaient pas seulement l'oubli et la distraction ».
En appuyant votre argumentation sur des exemples précis, vous direz, à votre tour, ce que vous ont apportés les livres.

Extrait du corrigé :

Que nous apporte la littérature ? Pourquoi lire ?

 

I- Le plaisir de la lecture

              A- L’évasion

Roman, pièce de théâtre, poésie… : évasion du lecteur. La littérature fait oublier les soucis l’espace du temps de la lecture le réel. Évasion.

• Cf. les robinsonnades du xixe siècle : Les Nouveaux Robinsons suisses et toute la vogue des histoires qui se déroulent sur une île déserte loin de tout. Exotisme.

• Longues description au xixe qui font rêver les lecteurs. À l’époque, pas de télévision : il faut s’occuper. On plonge ainsi dans le Paris de la Restauration avec Balzac.

• On rêve avec le héros. Cf. Emma Bovary qui lit elle-même beaucoup.

• Romans fleuves, romans rocambolesque => le lecteur est pris dans l’histoire, oublie son quotidien.

              NB : On peut toutefois considérer que la détente en soi est une utilité (rire dix minutes par jour pour se maintenir en bonne santé recommandé par les médecins depuis l’Antiquité !)

 

              B- Le travail de la forme