fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Sur le modèle de la Bruyère (Les Caractères V12),vous écrirez le portrait d'un caractère du 21e siècle dont vous ferez la satire : - vous lui attribuerez un nom fictif - vous le placerez dans une situation représentative - vous décrirez son comportement et les réactions qu'il provoque. | Ecritures d'invention | La Bruyère

Ecritures d'invention | La Bruyère

Sur le modèle de la Bruyère (Les Caractères V12),vous écrirez le portrait d'un caractère du 21e siècle dont vous ferez la satire : - vous lui attribuerez un nom fictif - vous le placerez dans une situation représentative - vous décrirez son comportement et les réactions qu'il provoque.

 extrait du corrigé :

Sur le modèle de la Bruyère (Les Caractères V12), vous écrirez le portrait d’un caractère du 21e siècle dont vous ferez la satire : vous lui attribuerez un nom fictif ; vous le placerez dans une situation représentative ; vous décrirez son comportement et les réactions qu’il provoque.

 

Il faut donc faire un petit texte court, évoquant un personnage qui a un défaut, un caractère bien particulier.

Voici traits qui pourraient vous inspirer :

- l’agressivité,

- la violence,

- l’alcoolisme,

- la malhonnêteté,

- la mythomanie,

- la méchanceté,

- l’avarice,

- la fatuité,

 

Nous allons vous donner deux exemples détaillés.

 

L’agressivité :

            Mme Bonkerny est agressive. À la moindre contrariété, elle mord. Elle attaque de deux manières, par les paroles ou par les gestes. Si par exemple, on ne s’extasie par sur sa nouvelle voiture, elle voit rouge. Sa sœur, qui avait émis l’idée qu’une cinq portes aurait été peut-être plus pratique, s’entendit répondre : « Le jour où avec ton petit salaire de misère tu pourras t’offrir une voiture comme la mienne, on en reparlera. Mais je crois que vu ton QI, ce n’est pas près d’arriver ». Alors sa sœur, blessée, n’ose plus lui parler...