fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Jean Desmarets de Saint-Sorlin, Les Promenades de Richelieu - Lorsque sur ce château la lune se fait voir... | Commentaires composés | Desmarets de Saint-Sorlin | Poésie

Commentaires composés | Desmarets de Saint-Sorlin | Poésie

Jean Desmarets de Saint-Sorlin, Les Promenades de Richelieu - Lorsque sur ce château la lune se fait voir...

Jean Desmarets de Saint-Sorlin, Les Promenades de Richelieu - Lorsque sur ce château la lune se fait voir...

 

1.      Lorsque sur ce château la lune se fait voir,

2.      En éclaire une part, en peint l'autre de noir,

3.      Je pense voir deux temps que confond la Nature.

4.      Le jour est d'un côté, d'autre la nuit obscure.

5.      Quel miracle! qu'ensemble ici règnent sans bruit

6.      Et partagent la place et le jour et la nuit !

7.      Allons voir aux jardins en plus ample étendue

8.      L'ombre de ce grand corps sur la terre épandue.

9.      Déjà du grand palais si clair, si bien dressé,

10.  J'en vois sortir un autre obscur et renversé,

11.  Noircissant le parterre, et ses superbes dômes

12.  Sur la terre couchés comme de longs fantômes.

13.  L'ombre aux corps attachée, inégale en son cours,

14.  Suit l'astre également, et s'en cache toujours.

15.  Allons voir ces canaux : quel doux calme en cette onde !

16.  Ici je vois sous terre une lune seconde.

17.  Ici le palais même, et si clair, et si beau,

18.  A chef précipité se renverse dans l'eau.

19.  Ô tromperie aimable ! Ô jeu de la Nature !

20.  Est-ce une vérité ? n'est-ce qu'une peinture ?

21.  Ensemble en trois façons ce palais se fait voir,

22.  En soi-même, en son ombre, et dans ce grand miroir,

23.  Où tout est à l'envers, où tout change d'office,

24.  Où les combles pointus portent tout l'édifice.

25.  Les astres pétillants y sont encor plus bas

26.  Et semblent dans un lac prendre leurs doux ébats.

27.  Leurs feux y sont riants, se plongeant sans rien craindre,

28.  Et défiant les eaux de les pouvoir éteindre.

29.  Quoi ! de la ville encor les pavillons égaux

30.  Se montrent renversés dans ces larges canaux,

31.  Et du double clocher les deux pointes égales

32.  Semblent vouloir percer les prisons infernales.

 

Extrait du corrigé :

Jean Desmarets de Saint-Sorlin : poète et dramaturge du XVIIe siècle.

 

Poème composé de 32 alexandrins.

• Disposition des rimes :

Rimes suivies, du type AABB.

Ex : « dressé ; renversé » ; « dômes ; fantômes ».

• Qualité des rimes :

- Rimes pauvres (un son commun).

Ex : « égaux ; canaux » [o]

- Rimes suffisantes (deux sons communs).

Ex : « cours ; toujours » [u r]

- Rimes riches (trois, et plus, sons communs).

Ex : « Nature ; peinture » [t ü r]

- Alternance respectée entre les rimes féminines, qui se terminent par –e (-es, -ent) et les rimes masculines.

Ex : « voir ; miroir » / « office ; édifice »

 

=> Ce poème évoque un château la nuit.

NB : Richelieu s’était fait construire un superbe château en Touraine, à Richelieu, mais il n’en reste pratiquement rien aujourd’hui.

 

 

I- Un château vu de nuit

            A- Une scène nocturne

• Présence du poète.

« Je » > 1e personne du singulier > le poète.

« Je pense voir ; « Ici je vois » ; « j’en vois ».

« voir » > un des 5 sens, celui de la vue.

> le poète est spectateur.

• Montrez que le poème se déroule la nuit.

> Champ lexical de la nuit.

Ex : « la lune » ; « noir » ; « nuit obscure » ; « obscur » ; « une lune »…