fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Ponge, Escargots | Commentaires composés | Ponge | Poème en prose

Commentaires composés | Ponge | Poème en prose

Ponge, Escargots

Ponge, Escargots

 

L'expression de leur colère, comme de leur orgueil, devient brillante en séchant. Mais aussi elle constitue leur trace et les désigne au ravisseur (au prédateur). De plus elle est éphémère et ne dure que jusqu'à la prochaine pluie.

 

Ainsi en est-il de tous ceux qui s'expriment d'une façon entièrement subjective sans repentir, et par traces seulement, sans souci de construire et de former leur expression comme une demeure solide, à plusieurs dimensions. Plus durable qu'eux-mêmes.

 

Mais sans doute eux, n'éprouvent-ils pas ce besoin. Ce sont plutôt des héros, c'est-à-dire des êtres dont l'existence même est œuvre d'art, — que des artistes, c'est-à-dire des fabricants d'œuvres d'art.

 

Mais c'est ici que je touche à l'un des points principaux de leur leçon, qui d'ailleurs ne leur est pas particulière mais qu'ils possèdent en commun avec tous les êtres à coquilles : cette coquille, partie de leur être, est en même temps œuvre d'art, monument. Elle, demeure plus longtemps qu'eux.

 

Et voilà l'exemple qu'ils nous donnent. Saints, ils font œuvre d'art de leur vie, — œuvre d'art de leur perfectionnement. Leur sécrétion même se produit de telle manière qu'elle se met en forme. Rien d'extérieur à eux, à leur nécessité, à leur besoin n'est leur œuvre. Rien de disproportionné — d'autre part - - à leur être physique. Rien qui ne lui soit nécessaire, obligatoire.

 

Ainsi tracent-ils aux hommes leur devoir. Les grandes pensées viennent du cœur. Perfectionne-toi moralement et tu feras de beaux vers. La morale et la rhétorique se rejoignent dans l'ambition et le désir du sage.

 

Mais saints en quoi : en obéissant précisément à leur nature. Connais-toi donc d'abord toi-même. Et accepte-toi tel que tu es. En accord avec tes vices. En proportion avec ta mesure.

 

Mais quelle est la notion propre d« l'homme : la parole et la morale. L'humanisme.

 

 

 Extrait du corrigé

 

Francis Ponge (1899-1988) : poète qui depuis son jeune âge éprouve une violente révolte contre le parler ordinaire : « N'en déplaise aux paroles elles-mêmes, étant donné les habitudes que dans tant de bouches infectes elles ont contractées, il faut un certain courage pour se décider non seulement à écrire, mais même à parler » (Proêmes, « Des Raisons d'écrire »). Poète qui écrira principalement des poèmes en prose.

 

Ponge => Volonté d’être le poète du quotidien, du matériel, des objets et des choses.

Cf. Le Parti pris des choses : recueil publié en 1942 => L’intérêt du poète se porte sur des objets poétiques inattendus, tels un cageot, une bougie, une cigarette, une huître, une crevette…

 

Poème étudié : « Escagots »

- Extrait, fin du poème qui est très long (alors que généralement, les poèmes de Ponge sont courts).

NB : normalement aussi, Ponge met un article devant ses poèmes. Ex : « L’huître », « Le Mimosa » ; « Le Morceau de viande » ; « Les poêles »…

Là, le titre ne comporte qu’un substantif, un nom au pluriel.

 

- Poème en prose.

Définition donnée d’un poème en prose : « Il s'agit d'un texte en prose bref, formant une unité et caractérisé par sa « gratuité », c'est-à-dire ne visant pas à raconter une histoire ni à transmettre une information, mais recherchant un effet poétique ».

 

En quoi ce court texte sur un objet inattendu (les escargots ne sont pas vraiment des sujets poétiques) est-il un véritable poème ?

Quelle vision des escargots est donnée dans ce poème ?

 

 

I- Voir autrement

            A- Une démonstration poétique

• Poème composé de 7 paragraphes (on ne parle pas de « strophes ») et d’un paragraphe composé d’une seule ligne.  

• Montrez que le poète argumente.

Cf. les connecteurs logiques.

Ex : « Mais aussi » ; « De plus »…

Chaque paragraphe apporte des nuances à l’argumentation.

Ex : « Mais sans doute eux » ; « Mais c'est ici »…

> Anaphore de « Mais » au début des paragraphes.