fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Raymond Queneau, Battre la campagne ?, « Un rhume qui n'en finit pas ». | Commentaires composés | Queneau

Commentaires composés | Queneau

Raymond Queneau, Battre la campagne ?, « Un rhume qui n'en finit pas ».
Quand on examine le vaste monde...

 Quand on examine le vaste monde

ses beautés ses tristesses et ses aléas

on se demande on se demande

à quoi rime tout cela

 

mais qui mais donc tousse là ?

 

le jour se transforme en nuit

le bas se retrouve en haut

un autobus croque un fruit

un pigeon roucoule miaô

 

mais qui mais donc tousse là-haut?

 

on ne connaît jamais le fond des choses

et l'on ne s'y résigne pas

on croit à la métempsycose

ou bien l'on n'y croit pas

 

mais qui mais qui donc tousse là-bas?

 

dans la nature ou bien ailleurs

c'est un peu partout que poussent

les sophismes de l'erreur

on ne les connaît même pas tous

 

mais qui mais qui donc tousse?

 

 

Extrait du corrigé :

I- Un poème fantaisiste 

A- Un poème

• Poème composé de 4 strophes de 4 vers > 4 quatrains + 1 vers répété 4 fois.

=> 20 vers.

• Il n’y a presque pas de ponctuation dans ce poème > seule le point d’interrogation. Une seule majuscule au tout début du poème.

• Rimes croisées du type ABAB. Ex : « nuit, haut, fruit, miaô ». Mais en même temps, certaines rimes sont approximatives. Ex : « monde ; aléas ; demande ; cela ».