fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : La Fontaine rencontre Voltaire. Tous deux discutent des mérites comparés de la fable et des contes philosophiques. Ecrivez ce dialogue dans lequel l'un et l'autre appuieront leurs arguments sur des exemples précis, notamment tirés de leur propres œuvres. | Ecritures d'invention

Ecritures d'invention

La Fontaine rencontre Voltaire. Tous deux discutent des mérites comparés de la fable et des contes philosophiques. Ecrivez ce dialogue dans lequel l'un et l'autre appuieront leurs arguments sur des exemples précis, notamment tirés de leur propres œuvres.

 Extrait du corrigé :

La Fontaine rencontre Voltaire. Tous deux discutent des mérites comparés de la fable et des contes philosophiques. Écrivez ce dialogue dans lequel l’un et l’autre appuieront leurs arguments sur des exemples précis, notamment tirés de leurs propres œuvres.

 

 

Ce sujet vous demande de réfléchir sur la force de l’apologue. Et plus précisément sur les mérites de la fable et du conte philosophique.

Il n’est pas question de dire que l’un est bien meilleur que l’autre, mais plutôt de montrer quels sont les avantages, les mérites de la fable et du conte.

 

Avant de commencer le devoir, il faut donc réfléchir aux mérites de l’apologue. Voici des arguments :

 

L’apologue est un court récit souvent allégorique, une histoire en vers ou en prose, comportant un enseignement ou une morale. Ce terme générique regroupe donc des récits tels les contes philosophiques, les fables, les paraboles, les utopies, les contre utopies…

=> Ici, nous allons nous intéresser aux contes philosophiques et aux fables.

 

 

Les fables et les contes philosophiques sont des genres souvent faciles à lire, agréables à lire.

- La Fontaine dédie ses fables à un enfant, au Dauphin =>nombreuses fables font parler des animaux, personnifications. Monde enfantin : animaux qui parlent, etc.

- Candide : les personnages sont tous bons ou mauvais. Jeux de mots sur les noms (Candide est naïf, M. Vanderdendur, le méchant hollandais qui exploite le « nègre »…), facéties : les quartiers de noblesse), personnages meurent et ressuscitent (Pangloss)…