fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Les récits que l'on trouve dans les livres ou dans les films ont-ils pour seule fonction de distraire les lecteurs ou les spectateurs ? | Dissertations

Dissertations

Les récits que l'on trouve dans les livres ou dans les films ont-ils pour seule fonction de distraire les lecteurs ou les spectateurs ?

Extrait du corrigé :

I- La distraction 

Littérature et cinéma => vecteurs de distraction.

            A- L’évasion

La littérature, les films font oublier les soucis l’espace du temps de la lecture le réel. Évasion.

• On rêve avec le héros. Cf. Emma Bovary qui lit elle-même beaucoup => on s’oublie et on devient presque le personnage…

• Romans fleuves, romans rocambolesque => le lecteur est pris dans l’histoire, oublie son quotidien => participe des aventures des héros, de leurs déboires, etc.

Cf. les amours de Charlotte et Nicolas dans Les Mariés de l’an II (avec M. Jaubert et J.P Belmondo) => spectateur pris d’amitié pour eux. Peut aussi se retrouver dans les personnages, retrouver sa propre histoire d’amour.

• Cf. aussi l’histoire de Morhange dans Les Choristes ou de Jack Dawson dans Titanic > histoire d’amour + histoire d’un naufrage…

 

            B- Le travail de la forme

L’œuvre littéraire ou cinématographique plait par sa forme. Beauté du texte : la poésie.

=>L’œuvre littéraire plait par sa forme. Beauté du texte. Cf. les règles très strictes de la poésie classique. La poésie est un artifice, un art du langage visant à suggérer et à faire connaître quelque chose par le rythme, l’harmonie et l’image.

•« Le principe de la poésie est, strictement et simplement, l’aspiration humaine vers une beauté supérieure » Baudelaire. Ex : « Harmonie du soir » de Baudelaire (pantoum irrégulier, dérogeant à la règle sur deux points : il est en alexandrins, et ses dernier et premier vers ne correspondent pas).

• Cf. Flaubert => grande attention portée à la forme de ses phrases, à leurs sonorités, etc. > soumettait tous ses textes à l’épreuve du « gueuloir »).

=> Lire un beau texte émeut et détend le lecteur (qui peut simplement apprécier la beauté du texte sans pour autant y chercher un enseignement).