fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Après avoir terminé la lecture d'un roman contemporain, vous vous décidez à écrire à l'auteur pour partager avec lui vos impressions de lecture, pour l'interroger sur ses choix d'auteur et sur sa conception du roman en général. | Ecritures d'invention | roman

Ecritures d'invention | roman

Après avoir terminé la lecture d'un roman contemporain, vous vous décidez à écrire à l'auteur pour partager avec lui vos impressions de lecture, pour l'interroger sur ses choix d'auteur et sur sa conception du roman en général.

 Extrait du corrigé :

Après avoir terminé la lecture d'un roman contemporain, vous vous décidez à écrire à l'auteur pour partager avec lui vos impressions de lecture, pour l'interroger sur ses choix d'auteur et sur sa conception du roman en général.

 

Le Collier rouge de Jean-Christophe Rufin

 

 

           

Vos Prénom + Nom

Adresse

 

                                                                                  Votre ville, le … novembre 2015

 

                                                           À M. Jean-Christophe Rufin

 

                        Cher Monsieur,

 

            Je me permets de vous écrire car je viens d’achever ma lecture du Collier rouge. J’en avais beaucoup entendu parler dans les médias, et comme j’aime particulièrement les chiens, j’ai acheté votre roman, que j’ai lu d’une traite.

            Tout d’abord, je vous remercie d’avoir mis l’accent sur un fait trop souvent oublié : l’importance des animaux, et plus particulièrement des chiens dans la Grande Guerre. C’est normal d’évoquer les poilus et les conditions abominables dans lesquelles ils ont survécu (ou sont morts) durant ces quatre terribles années, mais il ne faut pas oublier qu’il y avait des centaines de milliers de chiens dans les tranchées. Certains avaient des rôles « militaires », ils servaient au déminage par exemple, et ils tenaient compagnie aux poilus dans les tranchées, leur apportant un peu d’humanité. On dirait que les romanciers s’inspirent beaucoup des chiens en ce moment, car j’ai entendu récemment à la radio Didier van Cauwelaert, dont le nouveau roman raconte l’histoire d’un chien d’aveugle. Les chiens vous inspirent-ils autant que les hommes ?