fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : René Char, Eloge d'une soupçonnée, « Allégeance ». | Commentaires composés | Char

Commentaires composés | Char

René Char, Eloge d'une soupçonnée, « Allégeance ».
Dans les rues de la ville il y a mon amour...

 Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n'est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus ; qui au juste l'aima ?

 

Il cherche son pareil dans le voeu des regards. L'espace qu'il parcourt est ma fidélité. Il dessine l'espoir et léger l'éconduit. Il est prépondérant sans qu'il y prenne part.

 

Je vis au fond de lui comme une épave heureuse. A son insu, ma solitude est son trésor. Dans le grand méridien où s'inscrit son essor, ma liberté le creuse.

 

Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n'est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus ; qui au juste l'aima et l'éclaire de loin pour qu'il ne tombe pas ? 

 

 

Extrait du corrigé :

Poème en prose de René Char :

- pas de vers > des phrases.

- Brièveté du texte > composé de 4 petits paragraphes.

- Texte mais qui ne peut pas vraiment se résumer.

- Densité du sens.

 

I- Un poème en prose 

            A- Un court texte

• Texte très court.

Chaque petit paragraphe est composé de très courtes des phrases. Chaque paragraphes fait environ une ligne et demi et le dernier § fait deux lignes et demi. 4 phrases par paragraphes.

• Il n’y pas de rimes, par contre, il y a des répétitions.

Cf. la reprise du premier paragraphe > est repris en entier et complété de « et l'éclaire de loin pour qu'il ne tombe pas » dans le dernier paragraphe.

NB : le premier et le dernier paragraphes se terminent par des interrogations.

=> Brièveté.