fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Madame Bovary, une œuvre romantique ? | Dissertations | Flaubert | roman

Dissertations | Flaubert | roman

Madame Bovary, une œuvre romantique ?

 Extrait du corrigé :

Madame Bovary, une œuvre romantique ?

 

 

Gustave Flaubert : écrivain, né à Rouen le 12 décembre 1821 et mort à Canteleu, au hameau de Croisset, le 8 mai 1880.

Romancier qui a marqué la littérature française, notamment par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société, et par la force de son style à travers de grands romans comme Madame Bovary ou l'Éducation sentimentale.

 

Madame Bovary : roman paru en 1857, dont le titre original était Madame Bovary, mœurs de province. Œuvre qui fit scandale et qui, la même année que Les Fleurs du Mal, fut portée devant la justice pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ». Mais, à la différence du recueil de Baudelaire, le roman de Flaubert fut acquitté.

 

            Madame Bovary est présenté comme un roman réaliste. Pourtant, l’œuvre de Flaubert comporte de nombreux traits romantiques. Est-ce un roman romantique ?

Comment Flaubert prend-il ses distances avec le romantisme dans Madame Bovary ?

           

 

I- Un roman romantique 

            A- Une œuvre teintée de romantisme

On retrouve dans ce roman des éléments propres au romantisme.

Cf. l’impossibilité pour le personnage principal d’être heureuse, de trouver sa place dans la société.

+ l’envie de révolte : Emma tente de faire bouger les choses > elle refuse les règles édictées par la société, le cadre étriqué de la bourgeoisie de province… En vain…

Cf. le goût d’Emma pour la rêverie…

• Montrez que la prose de Flaubert est très travaillée.