fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Madame Bovary, une œuvre réaliste ? | Dissertations | Flaubert | roman

Dissertations | Flaubert | roman

Madame Bovary, une œuvre réaliste ?

 Extrait du corrigé :

Madame Bovary, une œuvre réaliste ?

 

Gustave Flaubert : écrivain, né à Rouen le 12 décembre 1821 et mort à Canteleu, au hameau de Croisset, le 8 mai 1880.

Romancier qui a marqué la littérature française, notamment par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société, et par la force de son style à travers de grands romans comme Madame Bovary ou l'Éducation sentimentale.

 

Madame Bovary : roman paru en 1857, dont le titre original était Madame Bovary, mœurs de province. Œuvre qui fit scandale et qui, la même année que Les Fleurs du Mal, fut portée devant la justice pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ». Mais, à la différence du recueil de Baudelaire, le roman de Flaubert fut acquitté.

 

Œuvre « réaliste » qui raconte la destinée d’Emma, fille de Rouault, un riche fermier et épouse de l’officier Charles Bovary.

 

 

Quelle est la part du réalisme dans l’œuvre de Flaubert ?

 

 

 

I- Une œuvre réaliste

A- Une histoire réaliste

• Montrez que l’histoire du roman est très réaliste, simple (ce n’est pas une histoire « romantique », lyrique).

En fait, il s’agit d’une femme mal mariée qui se met à tromper son mari, qui accumule des dettes et qui finit par se suicider pour échapper à ses créanciers.

• Montrez que le narrateur donne des indications précises et réalistes sur les personnages.

Cf. l’importance de l’argent, des sommes dépensées.

Ex : l’excipit, la fin du roman >Le romancier indique la situation et le sort des personnages.

Cf. les indications réalistes données sur l’argent. Ex : « francs soixante et quinze centimes qui servirent à payer le voyage ».