fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Ce ne sont pas les mots d’amour / Qui détournent les tragédies / Ce ne sont pas les mots qu’on dit / Qui changent la face des jours, écrit Aragon dans Les Mots qui ne sont pas d’amour. | Ecritures d'invention | Poésie

Ecritures d'invention | Poésie

Ce ne sont pas les mots d’amour / Qui détournent les tragédies / Ce ne sont pas les mots qu’on dit / Qui changent la face des jours, écrit Aragon dans Les Mots qui ne sont pas d’amour.
En vous fondant sur l’opposition apparente entre la parole poétique et les préoccupations dominantes de la société, rédigez un dialogue argumenté entre deux lecteurs : l’un ne croit pas que la poésie puisse aider l'homme à mieux vivre ; l’autre pense, au contraire, qu'elle lui est indispensable.

 Extrait du corrigé :

 

Paul – Je ne sais pas… En tout cas, j’ai toujours autant de chagrin. Et mon grand-père a beau lire et relire « Demain dès l’aube… », sa fille ne lui reviendra pas. De toute façon, la poésie est si éloignée de nos préoccupations, de notre quotidien… On nous dit souvent que la poésie aide à vivre. Mais la poésie ne sert à rien ! Tu crois que la poésie a servi aux dessinateurs de Charlie Hebdo ? Leur seul « crime » a été de faire des dessins, et ils ont été massacrés… À quoi sert la poésie dans notre société ? À rien.

Léo – Certes, la poésie n’a pas la capacité de lutter contre des terroristes fanatiques. Mais la poésie fait réfléchir ! Prends le poème de Rimbaud, « Le dormeur du val ». En quelques vers, et même surtout grâce à son dernier vers, « Il a deux trous rouges au côté droit », le jeune poète nous montre l’horreur de la guerre. Il nous fait réfléchir !