fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Hélène Cadou, Déjà je ne trouve plus ton visage | Commentaires composés | Poésie

Commentaires composés | Poésie

Hélène Cadou, Déjà je ne trouve plus ton visage

Hélène Cadou, Déjà je ne trouve plus ton visage

 

1.      Déjà je ne trouve plus ton visage

2.      Qui dérive sous l'épaisseur des jours

3.      Et déjà ta voix m'arrive si basse

4.      Que je ne sais plus écouter ton chant

5.      Me faudra-t-il oublier ton image

6.      Me perdre sans toi dans une autre nuit

7.      Pour qu'au fond de l'ombre et de la souffrance

8.      Naisse le printemps qui nous est promis.

 

9.      Tu m'es revenu ce matin

10.  Le soleil est sur la maison

11.  Si je savais le retenir

12.  Dans la corbeille d'un beau jour

13.  Peut-être viendrais-tu parfois

14.  Faire halte au milieu de ta nuit

15.  Et dormir encore avec moi

16.  Dans la paille de ses rayons.

 

17.  Il y avait tant de silence

18.  Tant de présence dans cette chambre

19.  Toutes les lampes

20.  Sur nos lèvres le même sourire

21.  Que lorsqu'Elle est venue vers toi

22.  Elle avait le visage du printemps.

 

23.  Je sais que tu m'as inventée

24.  Que je suis née de ton regard

25.  Toi qui donnais lumière aux arbres

26.  Mais depuis que tu m'as quittée

27.  Pour un sommeil qui te dévore

28.  Je m'applique à te redonner

29.  Dans le nid tremblant de mes mains

30.  Une part de jour assez douce

31.  Pour t'obliger à vivre encore.

 

 

 Extrait du corrigé

Hélène Cadou, Le Bonheur du jour, « Déjà je ne trouve plus ton visage », 1956.

 

Hélène Cadou est la veuve du poète René-Guy Cadou, mort à trente-et-un ans en 1951. Il a consacré de nombreux poèmes à sa femme.

En 1956, cinq ans après le décès de son mari, Hélène Cadou lui consacre ce poème. Poésie du deuil et de l’amour.

 

Déjà je ne trouve plus ton visage :

Poème composé de :

- 2 strophes de 8 vers > 2 huitains, 

- 1 strophe de 6 vers > 1 sizain,

- 1 strophe de 7 vers > 1 septain.

Il n’y a pas de travail sur les rimes.

 

Étude linéaire.

 

NB : chaque strophe est composée d’une seule phrase.

 

Strophe 1.

• Présence de marques de 1e personne du singulier.

Ex : « je » ; « m’ » ; « je »…

> Cela renvoie à la poétesse. Elle parle en son nom.

• Présence de marques de 2e personne du singulier.

Ex : « ton » ; « ta », « ton » ; « toi »…

Tutoiement > proximité.

Il s’agit de son mari.