fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Hugo, Les Contemplations, Écrit sur la plinthe d'un bas-relief antique | Commentaires composés | Hugo | Poésie

Commentaires composés | Hugo | Poésie

Hugo, Les Contemplations, Écrit sur la plinthe d'un bas-relief antique
La musique est dans tout. Un hymne sort du monde...

Hugo, Les Contemplations, Écrit sur la plinthe d'un bas-relief antique

 

 

1.      La musique est dans tout. Un hymne sort du monde.

2.      Rumeur de la galère aux flancs lavés par l'onde,

3.      Bruits des villes, pitié de la soeur pour la soeur,

4.      Passion des amants jeunes et beaux, douceur,

5.      Des vieux époux usés ensemble par la vie,

6.      Fanfare de la plaine émaillée et ravie,

7.      Mots échangés le soir sur les seuils fraternels,

8.      Sombre tressaillements des chênes éternels,

9.      Vous êtes l'harmonie et la musique même!

10.  Vous êtes les soupirs qui font le chant suprême!

11.  Pour notre âme, les jours, la vie et les saisons,

12.  Les songes de nos coeurs, les plis des horizons,

13.  L'aube et ses pleurs, le soir et ses grands incendies,

14.  Flottent dans un réseau de vagues mélodies;

15.  Une voix dans les champs nous parle, une autre voix

16.  Dit à l'homme autre chose et chante dans les bois.

17.  Par moment, un troupeau bêle, une cloche tinte.

18.  Quand par l'ombre, la nuit, la colline est atteinte,

19.  De toutes parts on voit danser et resplendir,

20.  Dans le ciel étoilé du zénith au nadir,

21.  Dans la voix des oiseaux, dans le cri des cigales,

22.  Le groupe éblouissant des notes inégales.

23.  Toujours avec notre âme un doux bruit s'accoupla;

24.  La nature nous dit: Chante! et c'est pour cela

25.  Qu'un statuaire ancien sculpta sur cette pierre

26.  Un pâtre sur sa flûte abaissant sa paupière.

 

 

 

Victor-Marie Hugo : écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est l’un des plus grands écrivains français et repose au Panthéon depuis le lundi 1er juin 1885.

Son œuvre est très diverse : romans, poésie lyrique, drames en vers et en prose, discours politiques à la Chambre des Pairs, correspondance abondante.

 

Les Contemplations > un recueil de 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. La plupart des poèmes ont été écrits entre 1841 et 1855, mais les plus anciens datent de 1834.

Recueil d’inspiration autobiographique, écrit après la mort de Léopoldine, la fille du poète, et  considéré comme le chef-d’œuvre lyrique de Victor Hugo => Les Contemplations sont un recueil du souvenir, de l’amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil et même mystique.

 

« Écrit sur la plinthe d'un bas-relief antique » :

Poème composé de 26 alexandrins > le vers noble de la poésie française, le vers hugolien par excellence.

• Disposition des rimes :

Rimes suivies, du type AABB.

Ex : « fraternels, éternels » ; « même, suprême »…

 

• Qualité des rimes.

- Rimes suffisantes (2 sons communs).

Ex : « accoupla ; cela » {l a}

 

- Rimes riches (3 et + sons communs) > sont les plus nombreuses.

Ex : « cigales ; inégales » {g a l} ; « la vie ; ravie » {a v i}

 

• Alternance respectée entre les rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et les rimes masculines.

 

 

Dans ce poème, le poète s’attache moins à décrire la plinthe d’un bas-relief antique qu'à méditer sur l’importance de la musique.

 

Ne pas oublier qu’à l’origine, la poésie était chantée.

NB : « Lyrisme » > vient de lyre.

Avant, la poésie était toujours chantée et accompagnée d’une lyre.

=> la poésie lyrique n’a dorénavant plus forcément de rapport concret avec la musique, mais elle reste très liée à l’idée d’harmonie et de mélodie (travail des sons, du rythme…).

 

 

Étude linéaire du poème :