fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Vous vous demanderez si la poésie nous éloigne du réel ou nous fait mieux percevoir la réalité ? | Dissertations

Dissertations

Vous vous demanderez si la poésie nous éloigne du réel ou nous fait mieux percevoir la réalité ?

Extrait du corrigé :

 

La poésie est-elle une manière de fuir la réalité ou de s’en rapprocher ?

Le poète n’est pas souvent considéré comme un photographe ou un artiste devant retranscrire la réalité. La poésie, par ses images, par l’art de la suggestion… veut souvent aller plus loin que la simple réalité, la dépasser.

           

I- La poésie permet de fuir la réalité

            A- Fuir la triste réalité 

• Poésie de l’exil, de la nostalgie. Le poète écrit pour oublier la réalité. Ex : Du Bellay => « Heureux qui comme Ulysse » : le poète regrette sa Touraine natale et se sent comme un étranger à Rome.

• Poésie : fuite du réel => « Demain dès l’aube » : Hugo fait revivre, l’instant du poème, Léopoldine (« Tu vois, je sais que tu m’attends »).

 

            B- L’invitation vers l’ailleurs.

• Cf. Baudelaire « L’invitation au voyage » : Rêverie qui repose sur la sensation, la fusion des perceptions et la correspondance entre la femme et le paysage. Lieu idéal parce qu’imaginaire, créé par l’imagination (« songe à la douceur »). « L’invitation au voyage » : l’idée du voyage qui importe car un voyage onirique renferme plus de richesses et de pouvoir qu’un déplacement limité dans le temps et l’espace. C’est un tableau : cf. « les ciels brouillés ».

• La poésie n’a pas besoin d’une logique narrative (vs le récit). La description est plus un état d’âme => renvoie au poète. Ex : la description de l’automne dans les Méditations poétiques de Lamartine => permet au poète d’exprimer sa tristesse