fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : La littérature vous semble-t-elle avoir pour rôle de prendre parti dans des débats de société de se livrer à la dénonciation de situation critiquable ? | Dissertations

Dissertations

La littérature vous semble-t-elle avoir pour rôle de prendre parti dans des débats de société de se livrer à la dénonciation de situation critiquable ?
En quoi peut-elle remplir efficacement cette fonction ?

Extrait du corrigé :

      Les écrivains doivent-ils s’impliquer dans les grands combats ou l’artiste doit-il être à part ? Quelle est la place de la littérature dans la société ?        

Voltaire : « J'écris pour agir », a dit Voltaire. Le rôle d'un écrivain est-il de défendre des valeurs auxquelles il tient ?

 

I- L’écriture engagée

              Depuis très longtemps, les romanciers (Dickens, Rousseau, Zola…) mais aussi des poètes, des dramaturges utilisent leurs œuvres à des fins « sociale », en intervenant et/ou dénonçant certains abus de la société dans leurs écrits.

              A- Les moralistes et les essayistes

• Le lieu privilégié de l’expression et du développement des idées abstraites => l’essai.

• Domaine : histoire, économie, politique, science, pédagogie…=> forme d’un article étoffé, d’un traité, d’un livre d’histoire, de mémoires, d’une étude, d’une discussion philosophique, d’une lettre ouverte, d’un pamphlet... =>discours délibératif où l’auteur affiche souvent son point de vue

=> registre didactique puisqu’il propose un enseignement ou un partage de connaissances en un discours structuré – plan rigoureux, thématique, analytique, logique sur un sujet précis.

• Parlez de Molière par exemple : véritable moraliste. Désir de « corriger les vices des hommes » Castigat ridendo mores. Par le rire, il veut dénoncer les défauts des hommes, leur en faire prendre conscience ; il critique aussi des faits de société (ex : Les Précieuses ridicules).

Prendre l’exemple d’une pièce et développer-le dans ce sens (L’Avare, L’École des femmesLe Misanthrope…).

 

              B- La littérature de combat

• Souvent dans l’histoire, les écrivains sont intervenus dans la vie publique. Développez un exemple :

•Cf. Manifeste d’Eluard => préface du recueil L’Honneur des poètes (1943, Éditions de Minuit –maison d’édition clandestine). Plaidoyer pour la poésie engagée, comme arme ; mission qu’il confère à la poésie : elle « crie, accuse, espère ».

• Engagement politique. Hugo : Les Châtiments, lutte contre Napoléon III (se moque de lui « petit, petit, petit », « le singe » et le montre comme un ogre sanguinaire). Hugo a usé de toutes les formes de la poésie de la plus noble (épopée) à la plus familière (chansons). Châtiments : beaucoup de chansons pour que les textes se retiennent mieux. Ex : « Souvenir de la nuit du 4 » => poème très touchant, le lecteur est influencé (talent de conteur, de poète, images de la vie quotidienne, du désespoir de la vieille femme, de l’injustice…=> arme rhétorique).

• Autres ex : Les Tragiques de d’Aubigné / poètes de la « négritude », tels Senghor ou Césaire, qui ont fait entendre le cri de révolte du peuple noir bafoué, nié, réduit naguère à l’esclavage ou à des formes tout aussi inhumaines d’asservissement.