fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Aragon, La constellation | Commentaires composés | Aragon | Poésie

Commentaires composés | Aragon | Poésie

Aragon, La constellation
Aucun mot n'est trop grand trop fou quand c'est pour elle...

Aragon, « La Constellation » – Aucun mot n'est trop grand

 

Aucun mot n'est trop grand trop fou quand c'est pour elle

Je lui songe une robe en nuage filés

Et je rendrai jaloux les anges de ses ailes

       De ses bijoux les hirondelles

Sur la terre les fleurs se croiront exilés

 

Je tresserai mes vers de verre et de verveine

Je tisserai ma rime au métier de la fée

Et trouvère du vent je verserai la vaine

         Avoine verte de mes veines

Pour récolter la strophe et t'offrir ce trophée

 

Le poème grandit m'entraîne et tourbillonne

Ce Saint-Laurent pressent le Niagara voisin

Les cloches des noyés dans ses eaux carillonnent

          Comme un petit d'une lionne

Il m'arrache à la terre aux patients raisins

 

Voici le ciel pays de la louange énorme

C'est de tes belles mains que neige la clarté

Etoile mon étoile aux doigts de chloroforme           

           Comment veux-tu que je m'endorme

Tout me ramène à toi qui m'en semble écarter

 

 Extrait du corrigé

 

Louis Aragon (1897-1982) est un écrivain français, poète et romancier, mais aussi journaliste, essayiste, et auteur, dans sa jeunesse, de quelques pièces de théâtre.

Sa poésie est largement inspirée depuis les années 1940 par l’amour qu'il portait à son épouse, Elsa Triolet.

 

« La constellation » > figure dans Les Yeux d’Elsa, recueil de 21 poèmes, publié en 1942. Recueil qui rend hommage à Elsa Triolet.

 

Poème composé de 4 strophes, de 4 quintils (strophes de 5 vers).

Les quintils comportent : 3 alexandrins (> vers noble de la poésie française), 1 octosyllabe et 1 alexandrin.

 

Qualité des rimes.

Rimes suffisantes (2 sons communs).

Ex : « voisin » ; « raisins » {z ɛ̃}

Ex : « fée » ; « trophée » {f e]

 

Rimes riches (3 sons communs et plus).

Ex : « énorme » ; « chloroforme » ; « endorme » {o r m}

Ex : « filés » ; « exilés » {i l e}

 

NB : il n’y a pas de ponctuation dans ce poème ; il n’y a ni point, ni virgule.

 

L’amour de la femme et l’écriture sont liées.

 

I- Un poème lyrique

            A- Dialogue avec la femme aimée

• Poème lyrique.

Cf. la présence de marques de 1e personne.

Ex : « je » ; « je » ; « je » ; « ma » ; « m’ » ; « m’ »…

=> Le poète parle de lui parle en son nom.

Cf. les marques de 2e personne du singulier.

Ex : « tes » ; « tu »…

> Tutoiement, proximité.

NB : marque de 3e personne du singulier. Cf. « elle »

=> Le poète s’adresse à la femme aimée, à Elsa.

• Soulignez les hyperboles.

Ex : « Aucun mot n'est trop grand trop fou quand c'est pour elle »

- « aucun » ; répétition de « trop »  + « grand », « fou ».