fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Chacun de nous se fait donc simplement une illusion du monde, illusion poétique, sentimentale, joyeuse, mélancolique, sale ou lugubre suivant sa nature. Et l'écrivain n'a d'autre mission que de reproduire fidèlement cette illusion avec tous les procédés d'art qu'il a appris et dont il peut disposer. | Dissertations

Dissertations

Chacun de nous se fait donc simplement une illusion du monde, illusion poétique, sentimentale, joyeuse, mélancolique, sale ou lugubre suivant sa nature. Et l'écrivain n'a d'autre mission que de reproduire fidèlement cette illusion avec tous les procédés d'art qu'il a appris et dont il peut disposer.
Cette réflexion permet de mieux poser les rapports entre le réel, l'art et le beau. Vous analyserez et vous direz dans quelle mesure elle vous paraît donné une définition satisfaisante du roman.

Extrait du corrigé :

Citation de Maupassant > préface de Pierre et Jean.

 

Rapports du roman au monde => le roman ne peint pas la réalité mais l’illusion de la réalité (> subjectif) + techniques.

 

I- La volonté de dire la réalité à travers le roman

              A- Le réalisme

=> Les romanciers français sont très influencés par Walter Scott => vogue du roman historique qui distrait et instruit. La voie du « roman social » est ouverte.

• Évoquez la Comédie Humaine : roman total qui veut concurrencer l’État civil + projet de faire une étude des mœurs => Balzac veut dépasser ce rôle de « secrétaire de la société » qui note tout, de simple conteur, il se veut philosophe et penseur du politique.

• Types de Balzac, roman réaliste. Réalisme du détail est vérité d’observation et vérité philosophique Cf. le type du journaliste, le type de la vieille fille, le type de la femme de 30ans, etc. Fonction romanesque du « type » : Ce n’est plus par quelques détails mais par une somme saturante de caractères constitutifs => Le monde est rendu lisible par le personnage.

• Hugo, roman historique : Notre-Dame de Paris => distrait mais aussi instruit (peinture du Moyen Âge…), fait réfléchir…

 

              B- Le naturalisme

• Pour le romancier, il s’agit de faire se mouvoir ses personnages placés dans une histoire particulière et de vérifier que la succession des faits est conforme au déterminisme. Zola : décrire « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire » et souligner le déterminisme de la physiologie, des milieux et des circonstances. Le naturaliste : observe les conditions d’existence des ouvriers, des paysans, des mineurs. Germinal : critique la condition des mineurs....

• D’après Maupassant, les romans « traditionnels » visent à charmer, émouvoir => prééminence de l’intrigue, de l’aventure. Les réalistes, qui évitent l’exceptionnel, nous forcent à penser pour comprendre. Le roman réaliste provoque une réflexion profonde sur la société en montrant les affrontements des passions et intérêts et l’évolution des êtres

Expliquez cela en prenant appui par ex. sur Bel Ami ou Une vie ou sur ses nouvelles.