fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : « Le roman est devenu le moyen privilégié de l'expression du tragique dans l'homme ». | Dissertations

Dissertations

« Le roman est devenu le moyen privilégié de l'expression du tragique dans l'homme ».
En confrontant à la notion, de tragique, vos connaissances sur le genre romanesque en général, vous évaluerez la pertinence de cette affirmation d'André Malraux.

Extrait du corrigé :

I- Le tragique au théâtre

              A- La tragédie classique

• La tragédie => personnages victimes de forces qui les dépassent. Les personnages sont prisonniers de leur destin. Ex : Corneille, Le Cid > Rodrigue doit choisir entre l’honneur de la famille et l’amour : la passion amoureuse entre en conflit tendu avec le devoir du héros envers le pouvoir qu’il doit servir.

• Le tragique naît surtout du sentiment que ressent le héros de n’être pas libre => force supérieure qui se joue de lui, n’est pas le maître de son destin.

• Racine : Le héros est sous l’emprise d’une passion dévastatrice qui le détruit. Soumis à des passions, des sentiments extrêmes, exacerbés (parfois, pas loin de la folie) => Cf. Phèdre victime de Vénus et coupable. Mais les héros de tragédie sont perdus d’avance car ne sont pas maîtres de leur sort. Cela inspire terreur et pitié chez le spectateur.

• La représentation théâtrale peut être violente => Violence des sentiments, des passions (développez un exemple : jalousie de Phèdre, violence de la passion d’Hermione, fin d’Andromaque (la folie et la mort))…

 

              B- Le drame romantique

• Le jeune Victor Hugo refuse les règles, les carcans du classicisme > Bataille d’Hernani. « L’ode vit de l’idéal, l’épopée du grandiose, le drame du réel ».

• Marginalité du héros romantique sociale (Ruy Blas est un laquais qui devient ministre, Fantasio est un bourgeois qui devient bouffon…). Héros très sensible mais dont les idéaux ne peuvent s’accorder avec ceux de la société => mort. Cf. Hernani ou Lorenzaccio.

              ∆) Le héros romantique est a priori plus proche du spectateur mais il doit lui aussi lutter contre des résistances qui le briment. Cf. Ruy Blas.