fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Écrire une lettre à un poète pour lui expliquer votre vision de la poésie ainsi que le rôle que vous assignez au poète. | Ecritures d'invention | Poésie

Ecritures d'invention | Poésie

Écrire une lettre à un poète pour lui expliquer votre vision de la poésie ainsi que le rôle que vous assignez au poète.

 Extrait du corrigé :

 Écrire une lettre à un poète pour lui expliquer votre vision de la poésie ainsi que le rôle que vous assignez au poète.

 

Ce sujet vous demande de réfléchir à ce qui est, pour vous, la fonction première de la poésie.

Il vous faut prendre parti, et étayer votre thèse.

La poésie, pour vous, doit-elle s’engager, être dans le réel ? ou au contraire être l’expression des sentiments ? une invitation au voyage ?

=> Et de ce fait, vous devez lui dire quel rôle vous assignez au poète.

 

NB : votre devoir doit être sous la forme d’une lettre => n’oubliez pas les codes de ce genre (date, formules de politesse… « Cher Monsieur »…).

 

Ici, nous allons développer une vision de la poésie non engagée, de la poésie travail de la langue, invitation au voyage… Une poésie qui n’est pas une poésie engagée.

 

Voici des arguments :

 

La poésie est avant tout le lieu de l’épanchement, de l’expression de ses sentiments.

• Célébration de l’être cher (prenez des exemples de votre corpus). Dialogue sentimental, tutoiement et désignation directe de la femme aimée : Lou chez Apollinaire, Elsa chez Aragon…

• Expression du sentiment amoureux (Ronsard, Hugo, Eluard).

Le poète dialogue avec la femme aimée ou avec lui-même, parlant de sa passion…

Ex : « Mignonne allons voir si la rose » de Ronsard : dépasse le thème conventionnel (la jeune fille belle à l'image de la rose) : donne de l'amour l'image d'un jeu intelligent mettant en œuvre des images gracieuses, évocatrices et des raisons pour séduire.

 

La poésie, un texte artistique

La poésie est aussi un lieu d’un travail de la langue, un travail sur la langue.

• Poète : jongleur avec les mots, restitue les sensations et les objets (Ponge) en jouant sur les formes (poésie en vers libre ou en prose).

• La poésie remet en cause la syntaxe traditionnelle, le poète joue sur la musicalité, varie les sonorités avec les assonances, les allitérations… : fait appel à un effort de compréhension, à l’imagination, à l’utilisation de nombreuses métaphores qu’il faut décoder, à de nombreux synonymes.

Poiein, en grec, signifie créer : transforme la réalité.

• Un langage de l’émotion : la poésie est un condensé d'écriture en peu de mots qui rassemble une grande quantité d'émotions (VS prose ou théâtre qui sont souvent de longs développements).

• Chez Eluard, la poésie est un condensé d’écriture. Pas de ponctuation = successions de phrases nominales sans liens car elles s’adressent à la sensibilité, à l'émotion, plus qu'à la raison.

La poésie utilise aussi son propre langage

 

La poésie comme une fin en soi

• « Il n’y a vraiment de Beau que ce qui ne peut servir à rien » Gautier, Préface de Mlle de Maupin.

• « L’art est utile […] parce qu’il est art » ; « Le principe de la poésie est, strictement et simplement, l’aspiration humaine vers une beauté supérieure » Baudelaire.

 

=> La poésie : par les images, les sons, n’a pas besoin d’un langage compréhensible, elle ne vise pas à la compréhension par un langage appris ; jouant plus sur la sensibilité que sur la raison, elle cherche plus l’impression et à l’universalité.

 

Extrait du corrigé :

NB : nous avons inventé le nom de celui qui envoie la lettre (et son adresse), ainsi que celui du poète. À vous de mettre celui que vous souhaitez, le vôtre, ou un inventé.

 

Paul Deparis

12 avenue des Champs-Élysées

75008 Paris

                                                                                   Vendredi 16 janvier 2015

 

Cher Monsieur Mincennot,

 

C’est avec un peu d’émotion, je l’avoue, que je me permets de vous écrire, vous le grand poète de notre époque, dont j’ai lu et relu tous les recueils. Je suis un lecteur assidu et passionné de poésie, et je vais vous exposer dans cette lettre ma vision de cet art poétique, ainsi que le rôle que j’assigne au poète.