fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse ? | Dissertations

Dissertations

Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse ?

Extrait du corrigé :

Dans un roman, souvent, le narrateur fait réagir les personnages en fonction de certaines valeurs morales et sociales : vision de l’homme, places respectives de l’homme et de la femme, idéal social.

=> L’amour dans le roman, permet à l’auteur de faire passer ses idées et points de vue sur la société.

 

NB : nous donnons quelques exemples, il y en aurait évidemment bien d’autres.

 

I- L’amour idéal 

              A- Les romans à l’eau de rose

• Romans par clichés. Clichés du premier baiser…

• Clichés de la jeune et belle femme amoureuse d’un bel homme plus âgé => clichés de la rencontre, au coin de lune, de la fin positive (pas éloignée de la fin des contes pour enfants « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »).

Ex : Dans Comme un conte de fées de Delly, on retrouve certains de ces clichés => l’homme aimé justement se révèle être un prince ( !).

=> Ces romans sont finalement assez simplistes et donnent une image de l’homme et de la société peu complexe.

 

              B- L’amour sincère

• Attention : on peut parler d’amour sans rentrer dans les clichés de la collection Harlequin !

• Les romanciers ont écrit de tout temps des histoires d’amour (car cela concerne tous les hommes, riches ou pauvres, européens ou américains…).

• Plaisir du lecteur devant une histoire qui se finit bien.

• Plaisir de la lecture, de la peinture des sentiments, de la finesse des observations.

Cf. La Petite Fadette => dans un français coloré de termes berrichons, Georges Sand plonge son lecteur dans la vie quotidienne des « bessons » Landry et Sylvinet, et surtout, elle peint avec justesse, avec poésie, la naissance des sentiments de Landry pour Fanchon Fadet, pour ce vilain Grelet. Beauté du texte, des sentiments purs des deux personnages, de leur courage et de leur sincérité.

 

=> Vision optimiste des relations hommes-femmes dans la société. Amour, tendresse, raison.