fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Réalisez une anthologie poétique sur le thème du secret. | Ecritures d'invention

Ecritures d'invention

Réalisez une anthologie poétique sur le thème du secret.

 Extrait du corrigé :

Réalisez une anthologie poétique sur le thème du secret.

 

 Point méthodologique :

Dans une anthologie poétique, vous devez :

- donner un titre à votre recueil (1e page avec votre nom, le titre et une illustration) > comme un livre

- insérer une table des poèmes

- ajouter votre préface (cf. conseils supra).

- insérer vos poèmes (une dizaine en moyenne) : un poème par page > avec l’auteur, le titre du poème, une présentation du poème (en rapport avec votre thème) et vos commentaires.

- mettre si vous le voulez une petite biographie de tous les poètes cités.

 

- terminer par une bibliographie.

Voici des exemples de poèmes autour du thème du secret, puis le corrigé comporte des pistes et des exemples rédigés pour la préface.

 

 

Poèmes sur le thème du secret :

 

Marceline Desbordes-Valmore, Romances, « Le secret » :

 

Dans la foule, Olivier, ne viens plus me surprendre ;

Sois là, mais sans parler, tâche de me l'apprendre :

Ta voix a des accents qui me font tressaillir !

Ne montre pas l'amour que je ne puis te rendre,

D'autres yeux que les tiens me regardent rougir.

 

Se chercher, s'entrevoir, n'est-ce pas tout se dire ?

Ne me demande plus, par un triste sourire,

Le bouquet qu'en dansant je garde malgré moi :

Il pèse sur mon cœur quand mon cœur le désire,

Et l'on voit dans mes yeux qu'il fut cueilli pour toi.

 

Lorsque je m'enfuirai, tiens-toi sur mon passage ;

Notre heure pour demain, les fleurs de mon corsage,

Je te donnerai tout avant la fin du jour :

Mais puisqu'on n'aime pas lorsque l'on est bien sage,

Prends garde à mon secret, car j'ai beaucoup d'amour !

 

***

Félix Arvers, Mes heures perdues, « L'amour caché » :

 

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère,

Un amour éternel en un moment conçu :

Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,

Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

 

Hélas ! j'aurai passé près d'elle inaperçu,

Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire.

Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,

N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

 

Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre,

Elle suit son chemin, distraite et sans entendre

Ce murmure d'amour élevé sur ses pas.

 

À l'austère devoir, pieusement fidèle,

Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle

« Quelle est donc cette femme ? » et ne comprendra pas.

 

***