fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Voltaire a dit : Tous les genres sont bons sauf le genre ennuyeux. Commentez et expliquez cette citation. | Dissertations

Dissertations

Voltaire a dit : Tous les genres sont bons sauf le genre ennuyeux. Commentez et expliquez cette citation.

 Extrait du corrigé :

Voltaire a dit : « Tous les genres sont bons sauf le genre ennuyeux. » Commentez et expliquez cette citation.

 

La citation entière est : « Tous les genres sont bons sauf le genre ennuyeux. Il faut être très court et un peu salé sans quoi les ministres et Mme de Pompadour, les commis...font des papillotes du livres ».

Pour Voltaire, la littérature doit tout faire, sauf ennuyer le lecteur. Tous les genres littéraires sont bons, mais il ne faut surtout pas être ennuyeux => et donc pour cela, il faut ne pas être trop long et savoir amuser son lecteur.

Faire réfléchir son lecteur, est-ce ennuyeux ?

Comment toucher son lecteur sans l’ennuyer ?

 

La littérature d'idée doit-elle emprunter les voies de la futilité afin de ne surtout pas ennuyer son lecteur ?

 

I- Les genres « sérieux »

            Traditionnellement, les vérités et les leçons trouvent leur lieu d’expression dans les genres « sérieux » :

            A- Le dialogue

• Le dialogue => mettre en mots des notions abstraites ou morales ; faire dialoguer des personnages, confrontations d’idées => l’auteur peut ainsi amener son lecteur à réfléchir et/ou à ce qu’il adhère à sa propre thèse. Multiplicités des thèmes abordés et notions (bien/mal, beau/laid…). Dialoguer, c'est tenter de convaincre, de persuader son interlocuteur (cf. le dialogue chez Socrate) : cela est reproduit à l’écrit par l’auteur.