fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Éluard, Les Mains libres - En quoi le recueil Les Mains libres illustre-t-il le mouvement surréaliste ? | Dissertations | Eluard | Poésie

Dissertations | Eluard | Poésie

Éluard, Les Mains libres - En quoi le recueil Les Mains libres illustre-t-il le mouvement surréaliste ?

 Extrait du corrigé :

Éluard, Les Mains libres - En quoi le recueil Les Mains libres illustre-t-il le mouvement surréaliste ?

 

 

Les Mains libres, recueil en poèmes de Paul Éluard, en collaboration avec Man Ray, publié en 1937.

Paul Éluard : poète surréaliste > dans ce recueil, ses poèmes illustrent les dessins de Man Ray.

Man Ray : peintre, photographe, acteur américain, ayant appartenu aux mouvements dada puis surréaliste.

 

Qu’est-ce que le mouvement surréaliste ?

Le surréalisme est un mouvement artistique qui s’est développé dans la première moitié du XXe siècle, après la Première Guerre mondiale ; il est défini en 1924 par André Breton dans son Manifeste du surréalisme. Il repose essentiellement sur le refus de la contrainte, et cherche à libérer l’inconscient.

En 1961, André Breton déclare : « Que la morale surréaliste, si il y en a une, peut se résumer en deux mots : la liberté et l'amour. »

 

Les Mains libres : en quoi ce recueil est-il une illustration du mouvement surréaliste ?

 

I- Un recueil sur la liberté 

            A- Un thème important

• Montrez que le thème de la liberté est important et très présent dans le recueil.

Cf. Le titre du recueil est Les Mains libres > importance de la liberté. « libres » > pas de joug, pas de maître.

+ les poèmes :

- Cf. « Les mains libres » (p. 42) avec le dessin de Man Ray : sorte de labyrinthe. Courbe qui va partout, sans patron, sans carcan.

- Cf. « La liberté » (p. 70).

- Cf. « L’aventure » (p. 33) > liberté de partir où l’on veut.

• NB : pour Éluard, la liberté est un concept essentiel. Cf. son poème « Liberté » : « J’écris ton nom… ».

=> Recueil : allégorie de la liberté.

Liberté des deux artistes.