fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Pour apprécier un roman, le lecteur doit-il s'identifier au personnage principal et partager ses sentiments ? | Dissertations | roman

Dissertations | roman

Pour apprécier un roman, le lecteur doit-il s'identifier au personnage principal et partager ses sentiments ?

 Extrait du corrigé :

Pour apprécier un roman, le lecteur doit-il s’identifier au personnage principal et partager ses sentiments ?

 

Doit-on forcément s’identifier au personnage principal pour aimer le roman ?

 

=> Le romancier doit-il inventer des personnages principaux à l’image du lecteur pour que celui-ci apprécie plus le roman ?

=> En quoi réside le plaisir de la lecture d’un roman ?

 

I- Un héros vraiment réaliste, qui ressemble à son lecteur 

Le romancier crée des personnages ordinaires afin que le lecteur puisse s’identifier avec eux, se retrouver dans le personnage.

            A- Une présentation réaliste

Exemples de romanciers qui ont voulu peindre des personnages très réels.

• Cf. les types de Balzac. Sur le plan physique : le personnage est solidement campé dans un corps avec ses traits caractéristiques, et des détails particuliers susceptibles de suggérer des traits psychologiques.

+ Balzac donne de nombreuses précisions sur le cadre de vie et les habitudes du personnage et de ses proches. Ex : Dans Eugénie Grandet => découverte (et description) de Grandet père (> type de l’avare), d’Eugénie et de sa mère, de la Grande Nanon mais aussi de plusieurs habitants de Saumur et de Charles.

• Cf. Zola : introduit aussi la langue du peuple dans ses romans. « C'est une oeuvre de vérité, le premier roman sur le peuple, qui ne mente pas et qui ait l'odeur du peuple » => Zola au sujet de l’Assommoir. Zola (« ramasser et de couler dans un moule très travaillé la langue du peuple ») > Introduit aussi le jargon des métiers, les différentes manières de parler des personnages. Ex : dans Comment on vit, comment on meurt => pour chaque classe sociale, utilise un style langagier différent + évoque les préoccupations différentes.