fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Sophocle, Œdipe roi - Ah ! ne me dis pas que ce que j'ai fait n'était pas le mieux que je puisse faire !... | Commentaires composés | Sophocle | Théâtre

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés | Sophocle | Théâtre

Sophocle, Œdipe roi - Ah ! ne me dis pas que ce que j'ai fait n'était pas le mieux que je puisse faire !...

 ( Œdipe vient de se crever les yeux et répond au choreute ( celui qui dirige le chœur des Thébains) qui est horrifié par son geste).
OEDIPE: Ah! ne me dis pas que ce que j'ai fait n'était pas le mieux que je puisse faire ! Epargne-moi et leçons et conseils !... Et de quels yeux, descendu aux enfers, eussé-je pu, si je le voyais, regarder mon père et ma pauvre mère, alors que j'ai sur tous les deux commis des forfaits plus atroces que ceux pour lesquels on se pend! Est ce la vue de mes enfants qui aurait pu m'être agréable ?- Des enfants nés comme ceux-ci sont nés !Mes yeux, à moi, du moins, ne les reverront pas non plus que cette ville, ces murs, ces images sacrées de nos dieux, dont je me suis exclu moi-même, infortuné, moi, le plus glorieux des enfants de Thèbes le jour où j'ai donné à tous l'ordre formel de repousser le sacrilège, celui que les dieux mêmes ont révélé impur, l'enfant de Laïos ! Et après avoir de la sorte dénoncé ma propre souillure, j'aurais pu les voir sans baisser yeux ? Non, non ! Si même il m'était possible de barrer le flot des sons sur la route de mes oreilles, rien ne m'empêcherait alors de verrouiller mon pauvre corps, en le rendant aveugle et sourd tout à la fois! Il est si doux à l'âme de vivre hors de ses maux!... Ah! Cithéron(1)! Pourquoi m'as-tu recueilli ? Que (2) ne m'as plutôt saisi et tué sur l'heure! Je n'eusse pas ainsi dévoilé aux humains de qui j'étais sortis... Ô Polybe (3)! ô Corinthe, et toi, palais antique, toi qu'on disait le palais de mon père, sous tous ces beaux dehors quel chancre malfaisant vous nourrissiez en moi! J'apparais aujourd'hui ce que je suis en fait: un criminel, issu de criminels....