fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Le roman permet-il de mettre en scène un monde en crise ? | Dissertations | roman

Dissertations | roman

Le roman permet-il de mettre en scène un monde en crise ?

 Extrait du corrigé :

Le roman permet-il de mettre en scène un monde en crise ?

 

 

Monde en crise : problèmes de société, injustices…

De nombreux auteurs ont voulu, grâce à leur plume, peindre la réalité.

Cf. définition de Stendhal : « un roman, c’est un miroir que l’on promène le long du chemin ».

Cf. Sartre : « Nous ne voulons pas avoir honte d'écrire et nous n'avons pas envie de parler pour ne rien dire. (...) nous voulons que l'écrivain embrasse étroitement son époque ».

 

 

=> Comment le roman peut-il montrer les problèmes de la société ?

Mais le rôle du roman est-il seulement de mettre en scène un monde en crise ?

 

I- Des œuvres réalistes dans un monde en crise

            A- Réalisme et dénonciation

• Au xixe siècle, le roman voulait être un miroir de la société : dénonciation des injustices sociales.

Ex : Hugo dénonce la misère dans Les Misérables, à travers plusieurs personnages touchants et vivants. Ce ne sont pas des types ; ont leurs défauts et leurs qualités => ressemblent au lecteur. Cf. Cosette, Fantine, Valjean…

Cf. les peintures réalistes de la misère, dans Les Misérables. Cf. la pauvre Fantine qui est réduite à se faire couper les cheveux, puis arracher les dents et enfin se prostituer pour aider sa petite Cosette (les Thénardier sont des escrocs en plus => encore plus pathétique) > le lecteur est très touché par son histoire.

Ex : Zola > voulait décrire « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire » et souligner le déterminisme de la physiologie, des milieux et des circonstances. Le naturaliste : observe les conditions d’existence des ouvriers, des paysans, des mineurs. Cf. Germinal : critique la condition des mineurs....

NB. Identification : lorsqu’on lit un roman, on s’identifie au personnage > on est touché par son histoire (et donc par le message de l’auteur). Le personnage inventé permet à l’auteur de toucher plus fortement son lecteur et donc, il aura plus de chances de le faire adhérer ou reconnaître ses idées => permet d’illustrer le propos de l’auteur / identification du lecteur.