fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Une réécriture est-elle une trahison ou une création ? | Dissertations | Réécriture

Dissertations | Réécriture

Une réécriture est-elle une trahison ou une création ?

 Extrait du corrigé :

Une réécriture est-elle une trahison ou une création ?

 

Le terme « trahison » est fort, et est connoté très péjorativement.

Pourquoi réécrire une œuvre ? Est-ce pas facilité ?

Réécrire une œuvre, un mythe, est-ce trahir l’auteur ?

 

S’il y a réécriture, c’est qu’il y a un nouvel apport, sinon il n’y aurait pas d’intérêt à réécrire une œuvre.

Réécriture : d’un mythe (les Antigone, les Oreste, les différents Amphitryon, les Odyssées, les Faust…), la réécriture-transposition (parodies, pastiches…), la réécriture d’une forme (les fables)…

Les œuvres littéraires dérivées d'une œuvre antérieure par transformation ou par imitations peuvent-elles être considérées comme des innovations, des œuvres à part entière ?

 

I- L’imitation et l’originalité

            A- Une trahison ?

• On peut justement penser que réécrire, c’est la facilité : on vole un sujet à un autre. On évite d’être original, de réfléchir, d’inventer une nouvelle histoire => on la reprend à un autre et on la réadapte selon ses goûts => trahison.

+ On ne peut pas réellement parler de « création » étant donné que l’auteur d’une réécriture a repris le sujet d’un autre auteur.