fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Imaginer une suite en prose à la dernière scène du Misanthrope de Molière. | Ecritures d'invention | Molière | Théâtre

Ecritures d'invention | Molière | Théâtre

Imaginer une suite en prose à la dernière scène du Misanthrope de Molière.

 Extrait du corrigé :

 

Imaginer une suite en prose à la dernière scène du Misanthrope de Molière.

 

 

À la fin de la pièce de Molière, Acaste et Clitandre, les deux amants de Célimène, viennent la voir et lui lisent les mots d’amour qu’elle a écrits à chacun d’eux. Furieux et humiliés, ils quittent la scène, en compagnie d’Arsinoé et d’Oronte. Alceste reste seul avec Célimène : il est prêt à lui pardonner et à l’épouser, si elle vient vivre avec lui à la campagne. La jeune femme refuse, Alceste décide de se retirer loin du monde, dans la plus grande solitude. Éliante accepte d’épouser Philinte, qui aimerait bien que son ami Alceste reste à Paris : « Allons, madame, allons employer toute chose / Pour rompre le dessein que son cœur se propose. »

 

 

 

Suite en prose : on pourrait imaginer les tentatives de Philinte pour qu’Alceste assiste au moins à son mariage, où il retrouverait Célimène.

 

Les noces de Philinte et d’Éliante approchaient, mais le futur époux ne pouvait imaginer son mariage sans Alceste. Il espérait en outre que la fête pourrait rapprocher Célimène de son ami. De ce fait, il vint chaque jour chez Alceste, qui préparait son déménagement à la campagne, et chaque jour, assis sur un carton, il énumérait tous les avantages de Paris, et rappelait à son ami la joie qu’il aurait s’il pouvait venir à son mariage. « Vous retrouverez vos champs et vos poules dans quelques semaines. Décalez votre venue à la campagne ! Cher ami, enfin, vous ne pouvez pas ne pas assister au plus beau jour de ma vie. » De guerre lasse, Alceste accepta. Il arrêta de faire ses cartons, se disant qu’il s’y remettrait dès la noce finie, et aida son ami dans la préparation du grand jour.  

...