fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Rédigez la lettre que la Fontaine pourrait écrire en réponse au texte de Rousseau, extrait de l'Emile ou de l'éducation. Vous veillerez à respecter les codes de la lettre. | Ecritures d'invention

Ecritures d'invention

Rédigez la lettre que la Fontaine pourrait écrire en réponse au texte de Rousseau, extrait de l'Emile ou de l'éducation. Vous veillerez à respecter les codes de la lettre.

Extrait du corrigé :

Rédigez la lettre que la Fontaine pourrait écrire en réponse au texte de Rousseau, extrait de l’Émile ou de l’éducation. Vous veillerez à respecter les codes de la lettre.

 

 

Dans L’Émile, Rousseau démontre que les Fables de La Fontaine ne sont pas destinées aux enfants, qu’elles ne sont pas appropriées à leur esprit encore trop jeune.

Pourtant, La Fontaine a dédié ses Fables au Dauphin, donc à un enfant.

 

 

NB : on tient à rappeler qu’évidemment, La Fontaine était décédé lors de la parution de l’Émile, donc la date de la lettre est forcément impossible.

La Fontaine est mort en 1695 et l’Émile, ou De l’éducation de Rousseau a paru en 1762.

 

Jean de La Fontaine

rue des Cordeliers

Château-Thierry

 

                                               À M. Jean-Jacques Rousseau

 

                                                                       Château-Thierry, janvier 1763

 

Cher Confrère,

 

J’ai lu avec intérêt votre dernier ouvrage, l’Émile, ou De l’éducation. Ayant consacré une partie de ma vie à écrire pour les enfants, ce traité m’a particulièrement touché. Toutefois, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir votre point de vue sur mes fables, à savoir, et je vous cite : « Je dis qu'un enfant n'entend point les fables qu'on lui fait apprendre »...