fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Vaut-il la peine de s'engager dans de grandes causes morales politiques ou sociales ? Sous quelle forme intervenir pour éveiller les consciences ? | Dissertations

Dissertations

Vaut-il la peine de s'engager dans de grandes causes morales politiques ou sociales ? Sous quelle forme intervenir pour éveiller les consciences ?
Discutez ce problème en vous inspirant des grands débats sur l'éducation, l'intolérance, la guerre qui ont traversé les siècles.

Extrait du corrigé :

I- La parole de l’écrivain

            A- Informer le lecteur

• Il est vrai qu’il est désolant de voir que des nombreux auteurs ont dénoncé l’esclavage et qu’à la fin XIXe et début XXe, la colonisation ait tout à fait oublié leurs paroles.

Montaigne, Voltaire, Montesquieu… ont critiqué le sort réservé aux Indiens et aux Noirs => cela n’a pas empêché les sociétés de faire des esclaves. Et pourtant, on peut se dire que cela a fait réfléchir quelques lecteurs => certains lecteurs ont quand même été touchés par leurs textes. Message utile pour certains.

• Sartre Qu’est-ce que la littérature ? => « La parole est action » : l’écriture est une arme que tout écrivain est responsable d’utiliser ou non, ainsi l’écrivain est engagé qu’il choisisse de critiquer le système en place ou non : l’écrivain est responsable de ce qu’il écrit envers la société. « L’écrivain est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements ».

 

            B- Les actions des auteurs

• Pour Hugo la mission de l’art est bien de « réveiller le peuple », c’est-à-dire de le sortir de la torpeur où le maintiennent le mensonge, la propagande, la peur, la lâcheté....

• Certains auteurs ont agi directement : Cf. Zola qui est parvenu, par ses actions, à faire réhabiliter Dreyfus.

• Cf. Voltaire : l’affaire Calas (lutte pour réhabiliter la mémoire d’un protestant, accusé à tort, en raison de sa religion, du meurtre de son fils), Cf. le poète Char, résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale. Développez cette idée.

• Garantir la liberté : la littérature est une garantie de liberté d’expression.

 Voltaire : « Je désapprouve ce que vous venez de dire, mais je défendrai jusqu’à ma mort votre droit à le dire ».