fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Racine, Andromaque, acte IV, scène 5 | Commentaires composés

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés

Racine, Andromaque, acte IV, scène 5

 

 

HERMIONE. 
Je ne t'ai point aimé, cruel ? Qu'ai-je donc fait ? 
J'ai dédaigné pour toi les vœux de tous nos princes, 
Je t'ai cherché moi-même au fond de tes provinces ; 
J'y suis encor, malgré tes infidélités, 
Et malgré tous mes Grecs honteux de mes bontés. 
Je leur ai commandé de cacher mon injure ; 
J'attendais en secret le retour d'un parjure ; 
J'ai cru que tôt ou tard, à ton devoir rendu, 
Tu me rapporterais un cœur qui m'était dû. 
Je t'aimais inconstant ; qu'aurais-je fait fidèle ? 
Et même en ce moment où ta bouche cruelle 
Vient si tranquillement m'annoncer le trépas, 
Ingrat, je doute encor si je ne t'aime pas. 
Mais, Seigneur, s'il le faut, si le Ciel en colère 
Réserve à d'autres yeux la gloire de vous plaire, 
Achevez votre hymen, j'y consens. Mais du moins 
Ne forcez pas mes yeux d'en être les témoins. 
Pour la dernière fois je vous parle peut-être : 
Différez-le d'un jour ; demain vous serez maître. 
Vous ne répondez point ? Perfide, je le vois, 
Tu comptes les moments que tu perds avec moi ! 
Ton cœur, impatient de revoir ta Troyenne, 
Ne souffre qu'à regret qu'un autre t'entretienne. 
Tu lui parles du cœur, tu la cherches des yeux. 
Je ne te retiens plus, sauve-toi de ces lieux : 
Va lui jurer la foi que tu m'avais jurée, 
Va profaner des Dieux la majesté sacrée. 
Ces Dieux, ces justes Dieux n'auront pas oublié 
Que les mêmes serments avec moi t'ont lié. 
Porte aux pieds des autels ce cœur qui m'abandonne ; 
Va, cours. Mais crains encor d'y trouver Hermione.

Extrait du corrigé :

Andromaque : tragédie en cinq actes et en vers (1648 alexandrins) de Jean Racine et représentée pour la première fois au château du Louvre le 17 novembre 1667 devant la reine par la troupe de l’Hôtel de Bourgogne.

NB : Racine connaît la gloire avec Andromaque.

Le succès d' Andromaque n’a fléchi à aucune époque et la pièce a toujours été l’une des plus jouées à la Comédie-Française (elle est aussi très étudiée dans les collèges et lycées en France).

 

 

Pièce construite à partir d’une chaîne amoureuse à sens unique : Oreste aime Hermione, qui veut plaire à Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime son fils Astyanax et son mari Hector qui est mort. L’arrivée d’Oreste à la cour de Pyrrhus marque le déclenchement d’une réaction qui, de maille en maille, va faire exploser la chaîne.