fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : L’écrivain doit accepter avec orgueil de porter sa propre date sachant, a écrit Alain Robbe-Grillet, qu’il n'y a pas de chef-d'oeuvre dans l'éternité, mais seulement des oeuvres dans l'histoire. | Dissertations

Dissertations

L’écrivain doit accepter avec orgueil de porter sa propre date sachant, a écrit Alain Robbe-Grillet, qu’il n'y a pas de chef-d'oeuvre dans l'éternité, mais seulement des oeuvres dans l'histoire.
Commentez.

 L’écrivain doit accepter avec orgueil de porter sa propre date sachant, a écrit Alain Robbe-Grillet, qu’il n'y a pas de chef d'œuvre dans l'éternité, mais seulement des œuvres dans l'histoire.

 

 

 Extrait du corrigé :

La phrase de Robbe-Grillet sous-entend qu’un auteur ne peut être lu, et apprécié, à toutes les époques.

> il s’oppose à la conception classique littérature qui franchit les époques (et les lieux),

Pour lui, une œuvre est forcément datée et liée à son époque.

 

Dans ses Carnets, Montherlant écrivait aussi : « Le temps use les œuvres littéraires, les chefs d’œuvres même, quoi qu’on en dise ».

 

Peut-on encore aimer Molière, Racine, Corneille, Balzac, Stendhal, Camus… au XXIe siècle ?

Le temps use-t-il les œuvres littéraires ?

 

I- Des chefs d’œuvres littéraires qui s’usent 

            A- Une différence de langue

• Les œuvres du Moyen Age sont en ancien français => incompréhensibles sans de solides connaissances en ancien français (qui s’apprend à la faculté de lettres).

• Les œuvres du XVIe siècle / de la Renaissance (Montaigne, Rabelais) sont en français classique : difficilement compréhensibles. On les lit dans des éditions +/- traduites mais même là, des mots nous échappent… Cf. Gargantua, Les Essais

• Certains mots ou tournures du XVIIe siècle restent obscures.

Cf. Racine, Corneille…