fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Yasmina Khadra, L'Écrivain - Mon tout premier texte était une réadaptation du Petit Poucet... | Commentaires composés

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés

Yasmina Khadra, L'Écrivain - Mon tout premier texte était une réadaptation du Petit Poucet...

 Mon tout premier texte était une réadaptation du Petit Poucet. Rédigé en arabe, mon conte racontait l’histoire d’une famille défavorisé dont la panade poussa les parents de se débarrasser de leurs sept enfants. Le petit Mohamed, qui avait surpris son père en train de faire part de son triste projet à la mère, remplit ses poches de cailloux blancs avec lesquels il jalonna le chemin de la forêt. Lorsque les parents faussèrent compagnie à leurs rejetons au fond des bois, le petit Mohamed expliqua à ses frères comment renter à la maison. Il faisait nuit, et les cailloux brillaient dans le noir comme des vers luisant. Ses frères n’avaient qu’à suivre le chemin des lucioles. Mais le petit Mohamed ne les raccompagna pas. Il refusa de retourner auprès de parents indélicat et s’enfonça dans la forêt d’où il ne revint jamais plus.

Mon texte en prose atterrit d’abord sur le bureau de mon instituteur, avant de finir sur celui du lieutenant Midas. Il me valut de figurer pour la première fois, sur la listes des « récompensés », c'est-à-dire des cadets qui avaient bien travaillé durant la semaine et que l’on emmenait au stade de la ville, le samedi après midi, en guise de gratification. 
C’était en 1966.