fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Les gens heureux n'ont pas d'histoire. Les romans et leurs personnages valident-ils cette idée ? | Dissertations | roman

Dissertations | roman

Les gens heureux n'ont pas d'histoire. Les romans et leurs personnages valident-ils cette idée ?

 Extrait du corrigé :

 

C-    La descente aux enfers d’un personnage

• Gervaise : Descente dans l’alcoolisme > n’a plus la capacité de travailler, de faire face aux obligations du quotidien. Elle qui était travailleuse délaisse le travail, et sa blanchisserie finit par péricliter. Puis cercle infernal de la pauvreté.

> Elle meurt seule, misérable. Sa mort est à l’image des dernières années de sa vie…

Ex : « La mort devait la prendre petit à petit, morceau par morceau, en la traînant ainsi jusqu’au bout dans la sacrée existence qu’elle s’était faite. Même on ne sut jamais au juste de quoi elle était morte. On parla d’un froid et chaud. Mais la vérité était qu’elle s’en allait de misère, des ordures et des fatigues de sa vie gâtée. Elle creva d’avachissement, selon le mot des Lorilleux. Un matin, comme ça sentait mauvais dans le corridor, on se rappela qu’on ne l’avait pas vue depuis deux jours; et on la découvrit déjà verte, dans sa niche. »

=> cela touche le lecteur.