fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Shakespeare, Roméo et Juliette, Acte I, scène 4 (tirade de Mercutio). | Commentaires composés | Shakespeare

Commentaires composés | Shakespeare

Shakespeare, Roméo et Juliette, Acte I, scène 4 (tirade de Mercutio).
MERCUTIO. - Oh ! je vois bien, la reine Mab vous a fait visite...

 MERCUTIO. - Oh ! je vois bien, la reine Mab vous a fait visite.

Elle est la fée accoucheuse et elle arrive, pas plus grande qu'une agate à l'index d'un alderman, traînée par un attelage de petits atomes à travers les nez des hommes qui gisent endormis. Les rayons des roues de son char sont faits de longues pattes de faucheux ; la capote, d'ailes de sauterelles ; les rênes, de la plus fine toile d'araignée ; les harnais, d'humides rayons de lune. Son fouet, fait d'un os de griffon, a pour corde un fil de la Vierge. Son cocher est un petit cousin en livrée grise, moins gros de moitié qu'une petite bête ronde tirée avec une épingle du doigt paresseux d'une servante. Son chariot est une noisette, vide, taillée par le menuisier écureuil ou par le vieux ciron, carrossier immémorial des fées. C'est dans cet apparat qu'elle galope de nuit en nuit à travers les cerveaux des amants qui alors rêvent d'amour sur les genoux des courtisans qui rêvent aussitôt de courtoisies, sur les doigts des gens de loi qui aussitôt rêvent d'honoraires, sur les lèvres des dames qui rêvent de baisers aussitôt !

Ces lèvres, Mab les crible souvent d'ampoules, irritée de ce que leur haleine est gâtée par quelque pommade. Tantôt elle galope sur le nez d'un solliciteur, et vite il rêve qu'il flaire une place ; tantôt elle vient avec la queue d'un cochon de la dîme chatouiller la narine d'un curé endormi, et vite il rêve d'un autre bénéfice ; tantôt elle passe sur le cou d'un soldat, et alors il rêve de gorges ennemies coupées, de brèches, d'embuscades, de lames espagnoles, de rasades profondes de cinq brasses, et puis de tambours battant à son oreille ; sur quoi il tressaille, s'éveille, et, ainsi alarmé, jure une prière ou deux, et se rendort. C'est cette même Mab qui, la nuit, tresse la crinière des chevaux et dans les poils emmêlés durcit ces noeuds magiques qu'on ne peut débrouiller sans encourir malheur.

C'est la stryge qui, quand les filles sont couchées sur le dos, les étreint et les habitue à porter leur charge pour en faire des femmes à solide carrure. C'est elle...

 

Extrait du corrigé :

William Shakespeare (1564-1616) : le plus grand poète, dramaturge et écrivain de la culture anglo-saxonne. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires ; sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine est souvent mise en avant par ses amateurs.

Il est l’auteur de nombreuses pièces de théâtre, dont Roméo et Juliette.

 

Situation du passage :

Acte I : acte d’exposition, pose le décor, annonce le cadre et les intrigues.

L’action se passe à Vérone où une rivalité oppose les Capulet et les Montaigu et ensanglante la ville au grand dam du prince Escalus. Seul Roméo, héritier des Montaigu, préoccupé par son amour malheureux pour la froide Rosaline, se tient à l'écart de ces querelles.

Scène 2 : le comte Pâris avoue à Capulet son désir d’épouser sa fille Juliette. Le père préfère avoir l’accord de sa fille et invite Pâris au bal.

Scène 3 : Lady Capulet évoque la question du mariage avec sa fille (et est interrompue par les propos grivois de la nourrice) et lui parle de Pâris. Juliette accepte le choix de ses parents.

 

Scène 4 => la scène de l’extrait à étudier. Roméo, Benvolio et Mercutio se demandent s’ils iront au bal et décident d’y aller masqués. Roméo n’a pas envie d’y aller > discours de Mercutio sur la reine Mab.

 

La scène 4 peut sembler inutile à la pièce de Shakespeare car l’action est quasi-nulle. Son véritable intérêt réside dans cette tirade de Mercutio, destinée à Roméo.

 

Ami de Roméo et de Benvolio, cousin du prince, ennemi des Capulet et plus particulièrement de Tybalt, Mercutio est un jeune gentilhomme plein de fougue.

Roméo n’a pas envie d’aller au bal > Mercutio tente de le convaincre. Discours qui a donc un but concret.

 

Vocabulaire :

Alderman : En Angleterre, officier municipal élu, chargé notamment de faire respecter les règlements de police (Trésor de la Langue Française).

Ciron : Insecte aptère quasi microscopique vivant sur les aliments et les détritus (Trésor de la Langue Française).

Stryge : Monstre fabuleux représenté avec une tête de femme, un corps d'oiseau et des serres de rapace, qui passait pour sucer le sang des nouveau-nés et des jeunes enfants / Mort sortant la nuit de son tombeau pour aller sucer le sang des vivants ou se nourrir de leur chair; p. anal., sorcier ou sorcière s'adonnant aux mêmes pratiques (Trésor de la Langue Française).

 

I- Mercutio, le conteur 

            A- Une petite fée

• Mercutio évoque le personnage d’une fée, la reine Mab. Cf. « fée accoucheuse ».

NB : « la reine Mab vous a fait visite » >la reine Mab est un personnage de fée issu du folklore et très apprécié des Anglais.

• Montrez que la reine Mab appartient au domaine du tout petit, du minsucule.

Cf. Champ lexical de la petitesse de la fée. Ex : « pas plus grande qu'une agate à l'index d'un alderman » > comparaison.  Agathe  pierre précieuse, demi-transparent et de diverses couleurs ; « à l’index ». Agate est pris dans le sens de la pierre sur la bague… Aspect très petit mais précieux, un peu magique.

Ex : « traînée par un attelage de petits atomes à travers les nez des hommes qui gisent endormis » > « petits atomes » > domaine du minuscule ; « à travers les nez des hommes » ; « attelage » > se déplace dans les airs… Conte, féerie, monde des enfants et du folklore.

Ex : « petit cousin en livrée grise, moins gros de moitié qu'une petite bête ronde tirée ».

Ex : la référence au « ciron ».

Δ) Tout ce qui entoure la reine Mab est placé sous le signe du minuscule.