fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Attend-on aujourd'hui le même effet des spectacles comiques ? | Dissertations

Dissertations

Attend-on aujourd'hui le même effet des spectacles comiques ?

Extrait du corrigé :

Le rire évolue. Ce qui faisait rire les foules il y a des siècles, ne ferait pas forcément rire le public d’aujourd’hui.

 

NB : La comédie est un genre très ancien. Elle trouve son origine dans le cadre des Dionysies, fêtes en l’honneur du dieu du vin, où des cortèges burlesques dans lesquels on pouvait entendre des plaisanteries et des chansons défilaient. Ces manifestations se sont développées et ont donné lieu à des farces et des pantomimes. Par la suite, les auteurs se sont souvent inspirés de cette culture populaire pour renouveler, développer et enrichir ce genre de la comédie.

On assiste à un spectacle comique pour rire. Cependant, est-ce la seule raison ?

 

I- Le rire de la comédie

                        A- La farce

• La recherche du rire => les quiproquos, les rencontres fortuites, les retournements de situation, les coups de bâton.

Cf. Évoquez par exemple une pièce du Moyen Âge, ou les vaudevilles de Feydeau (maris cocus, les amants dans le placard, pots de chambre…).

• Éléments récurrents (rassurants) : l’homme est souvent bête, alcoolique, rustre, ridicule. La femme est souvent rusée, revêche et avare, avec un amant ou au contraire trop belle pour son mari. On retrouve des personnages traditionnels comme Arlequin avec son bâton et sa bouteille, le valet fourbe, le mari qui porte les cornes…

=> Recherche du rire, rire franc : moment de détente.

Δ Le comique du Moyen ferait moins rire aujourd’hui > mentalités qui ont évolué.